De bonnes gorgées de sperme

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

De bonnes gorgées de spermeDepuis toujours, j’aime le sperme, sa consistance et son goût. Adolescent, j’avalais le mien après m’être masturbé et avoir éjaculé dans ma main ou en m’éjaculant directement dans la bouche en me masturbant basculé en arrière, un pied de chaque côté de la tête, mon sexe à la verticale de ma bouche grande ouverte.Plus tard, j’ai avalé le sperme de mes partenaires en prolongeant la fellation jusqu’à ce qu’ils m’éjaculent dans la bouche. Bien sûr, certains d’entre eux m’ont également rempli de leur sperme pendant une sodomie mais, même si j’aime sentir le sperme me couler dans la raie quand ils se retirent, je préfère nettement sentir un jet puissant envahir ma bouche et ma gorge.Bref, tout ça pour dire que ce samedi soir, ou plutôt ce dimanche matin, puisqu’il était déjà un peu plus de 2 heures, je me suis vraiment régalé.C’était il y a quelques années, qu’après une bonne soirée entre copains (tous hétéros et pratiquement tous en couple avec des enfants), je décidais de passer sur un lieu de drague de ma région avant de rentrer chez moi. Nous étions au printemps et l’air était déjà doux mais je ne pensais quand même pas y trouver grand monde car, dans ma ville de province, l’activité est moins importante qu’à Paris.Effectivement, quand j’arrivais, aucune voiture n’était stationnée sur le parking. Je m’arrêtais le long de la pelouse qui le délimite et sorti faire quelques pas dans l’espace vert. Au bout d’une bonne dizaine de minutes, alors que personne n’était arrivé et que j’envisageais de partir, une voiture arriva et s’arrêta à quelques mètres de la mienne. Je ne me dissimulais pas et attendis de voir de qui il s’agissait. Je remarquais qu’il y avait un A rouge sur la vitre arrière, signe que cette voiture était conduite par un jeune conducteur. Mais, était-ce lui qui la conduisait ce soir ou une autre personne ? Je n’en savais rien.Je fis quelques pas en m’enfonçant dans l’espace vert et, au bout de quelques minutes, j’entendis la porte de la voiture s’ouvrir et se refermer. Je jetais discrètement un coup d’œil dans mon dos et vis une silhouette assez grande mais plutôt fine commencer à marcher dans l’espace vert. Je ne distinguais pas encore de qui il s’agissait surtout que ce visiteur, bien que j’étais persuadé qu’il m’ait vu, ne venait pas directement dans ma direction mais avait l’air de se promener sans but précis.Pour ne pas l’effrayer, ni le brusquer, je continuais tranquillement à me promener tout en me rapprochant de lui. Nous ne fûmes bientôt plus qu’à quelques mètres l’un de l’autre et je pus voir qu’il s’agissait effectivement d’un jeune mec de 18-19 ans. Il était vêtu d’un jean et d’un sweat-shirt et chaussé de baskets blanches. Il était plutôt mignon mais je n’osais pas l’aborder bien que je vis qu’il me dévisageait rapidement.Je continuais donc à me déplacer doucement et je illegal bahis me rendis compte que lui aussi se déplaçait, en se dirigeant plutôt vers le fond de l’espace vert, là où il y a plus de buissons et d’arbres ce qui fait que l’on peut être invisible du parking.Tout en lui laissant quelques mètres d’avance, je prenais la même direction en essayant de ne pas le perdre de vue. Mes yeux étaient maintenant bien habitués à l’obscurité et j’arrivais à distinguer sa silhouette mais à un moment, alors qu’il était près d’un gros buisson, je ne le vis plus. Je continuais d’avancer et le retrouvais appuyé le dos contre le tronc d’un gros arbre légèrement sur ma gauche. Il avait les bras le long du corps et ne bougeait pas.Comme il ne partait pas lorsque je continuais de m’approcher de lui, je finis par pouvoir le voir de près. Il avait des cheveux bruns mi-longs qui lui cachaient les oreilles, son visage était vraiment très jeune et sa silhouette très fine même sous son sweat-shirt.Je mis immédiatement ma main sur sa braguette et il se laissa faire. Je sentais la bosse de son sexe mais je me rendais bien compte qu’il n’était pas en érection. Je me laissais tomber à genoux et commençais à lui prendre sa braguette dans ma bouche tout en laissant mes mains partir en hauteur sous son sweat-shirt à la découverte de son corps.Toujours immobile et sans aucune réaction il se laissa faire. Son corps était très fin et lisse et quand j’atteignis ses tétons j’eus du mal à les trouver tellement ils étaient petits et peu protubérants. Je les caressais doucement et les sentis se dresser. Je continuais donc à les faire rouler doucement entre mes doigts et, signe que mes caresses ne le laissaient pas insensible, je sentais, même à travers le tissu épais de son jean, son sexe devenir plus ferme.Je continuais à lui caresser les tétons et quand je sentis que la bosse de son jean prenait de l’ampleur, je dégrafais sa ceinture, déboutonnais son pantalon et lui tira sur les chevilles. Son boxer noir qui n’était pas moulant était bien déformé par son sexe qui pointait presque à l’horizontal. Je renvoyais donc mes mains jouer avec ses seins et englouti à pleine bouche son sexe à travers le tissu de son boxer que je mouillais abondamment.Mon jeune partenaire n’esquissant toujours aucun mouvement, je continuais à m’activer avec ma bouche et mes mains et je finis par lui baisser son boxer. Son sexe libéré se redressa alors. Il n’était pas très large mais d’une longueur tout à fait correcte et je constatais qu’il était pratiquement imberbe. Je l’engloutis en entier faisant venir buter, sans trop de difficultés, son gland à l’entrée de ma gorge.Je le suçais en gorge profonde puis ressortis son sexe en entier de ma bouche avant de l’engloutir plus doucement après lui avoir bien aspiré le gland. Je recommençais ces mouvements plusieurs fois et, si mon illegal bahis siteleri partenaire restait toujours sans réaction, je prenais bien mon pied à avaler son sexe.En même temps, je lui malaxais doucement les fesses avec mes mains, mais je ne m’aventurais pas trop profondément dans sa raie ne sachant pas s’il avait de l’expérience de ce côté-là, bien que, je dois bien avouer que ce n’était pas l’envie qui me manquait d’avaler sa jeune rondelle à pleine bouche et de l’écarter avec ma langue.J’abandonnais un moment son sexe pour jouer avec ses deux bourses qu’il avait à peine duveteuses. Je les gobais dans ma bouche et en profitait pour passer ma langue entre ses cuisses et à l’entrée de sa raie mais il ne se cambra pas en avant et, comme il ne pouvait pas beaucoup écarter les cuisses à cause de son pantalon et de son boxer qu’il avait aux chevilles, je ne pus pas, à mon grand regret, atteindre sa rondelle.Sa passivité me surprenait bien que je me doutais quand même qu’il appréciait mes caresses buccales sur son sexe et celles de mes mains sur ses seins et ses fesses. Pour ma part, ce plan m’excitait au plus haut point et je sentais que mon sexe raide et humide était sorti de la poche du jockstrap que je portais ce soir-là et qui ne pouvait plus le contenir.À genoux dans l’herbe, j’abandonnais ses bourses et sa raie pour reprendre son sexe dans ma bouche. Je fis plusieurs longs allers et retours pour l’avaler sur toute sa longueur et sentir son gland à l’entrée de ma gorge. Je le ressortais entièrement de ma bouche, jouais avec son gland puis l’avalais d’un seul coup en entier en allant plus ou moins vite. Il ne bougeait toujours pas et ne gémissais pas mais je savais qu’il appréciait cette fellation car de nombreux partenaires à qui je l’avais pratiquée m’avaient félicité pour ma technique et n’avaient pu s’empêcher, à mon grand bonheur et comme je l’avais prévu, de m’éjaculer dans la bouche.Je profitais donc de son sexe le plus longtemps possible et je pus constater que, malgré son âge relativement peu avancé, il était assez endurant. Malgré tout, ce qui devait arriver, arriva.Son sexe en dehors de ma bouche, je le léchais sur toute sa longueur, jouais avec ma langue autour de son gland et l’avalais à nouveau assez rapidement en serrant bien mes lèvres. Son gland arrivait juste à l’entrée de ma gorge lorsque qu’un puissant jet de sperme s’y engouffra directement. Il était en train d’éjaculer sans qu’aucun signe avant-coureur ne m’ait alerté sur l’imminence de son orgasme.J’avalais donc directement ce premier jet et reculais légèrement la tête afin que son gland soit dans ma bouche pour que je puisse profiter plus longuement de la suite de son éjaculation. Trois ou quatre jets très abondants ne tardèrent pas à me remplir la bouche d’un sperme épais ce qui ne m’empêcha pas de jouer avec ma langue autour canlı bahis siteleri de son sexe et de son gland tout en m’imprégnant du goût de son nectar que je trouvais très agréable. Je finis par avaler la totalité de sa semence, sauf un mince filet qui s’était échappé de ma bouche et qui coulait sur mon menton pour finir sa course sur mon sweat-shirt.Je ne libérais pas pour autant son sexe mais le gardait dans ma bouche et continuait à jouer avec. J’aspirais son gland pour en extraire les dernières gouttes de sperme et lui rinçais le sexe. Il ne bougeait pas, toujours appuyé le dos au tronc d’arbre et les bras le long du corps et il ne semblait pas avoir envie de retirer son sexe de ma bouche.Pendant que je continuais à le sucer, j’attrapais mon sexe dur à travers mon pantalon et commençais à me masturber. Vu l’état d’excitation dans lequel j’étais, je ne mis pas longtemps à éjaculer dans mon pantalon. Je gémis pendant que mon sperme me coulait sur la cuisse et j’aspirais encore plus fort son sexe qui commençait à redevenir mou et que je n’avais donc aucun mal à avaler entièrement. Je me doutais bien qu’il avait compris ce qu’il m’arrivait mais il ne dit rien et ne bougea pas.Même après avoir éjaculé, je continuais pendant un moment à me masturber frénétiquement à travers mon pantalon, tout en aspirant son sexe redevenu totalement mou. Il continuait à se laisser faire et j’eus l’espoir qu’il m’urine dans la bouche comme certains de mes partenaires me l’avaient déjà fait alors que je les suçais longuement après qu’ils aient éjaculé ou qu’il allait avoir une nouvelle érection à l’issue de laquelle j’allais encore avaler une bonne dose de son sperme.Malheureusement, il se baissa et remonta son boxer. Je pus néanmoins, après l’avoir abandonné quelques instants, reprendre son sexe dans ma bouche à travers son boxer déjà bien humidifié par ma salive. Je le suçais ainsi encore quelques instants avant qu’il ne se baisse à nouveau pour remonter, cette fois, son jean.Je me redressais alors et, pendant qu’il reboutonnait son pantalon, je déposais un léger baiser sur ses lèvres. Il ne détourna pas la tête mais, à mon grand regret, il n’ouvrit pas la bouche ce qui fait que je ne pus pas goûter à sa langue.Il partit sans un mot après que je réussis encore à lui toucher le sexe. Je n’ai donc jamais entendu le son de sa voix mais je pense qu’il a obtenu ce qu’il voulait vu la quantité de sperme qu’il a éjaculé dans ma bouche. En ce qui me concernait, j’étais comblé !Je le vis remonter dans sa voiture et partir. Comme il n’y avait personne d’autre je partis également et, comme ce plan m’avait vraiment bien excité, je fus obligé de m’arrêter sur un petit parking pour me masturber à nouveau appuyé contre ma voiture.Arrivé chez moi, j’enlevais seulement mon sweat-shirt et mon pantalon et me couchait en gardant mon jocktrap pourtant humide de mouille et de sperme et mon sexe et ma cuisse qui étaient également dans le même état. Le lendemain, je me réveillais avec le goût du sperme de mon amant d’un soir dans la bouche et un très agréable souvenir dans la tête.Je ne l’ai jamais revu.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri didim escort tuzla escort kartal escort izmir escort izmir escort escort ankara izmir partner ankara escort seks hikayeleri escort pendik kartal escort maltepe escort pendik escort gaziantep escort antep escort
bahis siteleri kaçak bahis bahis siteleri canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis sakarya escort bayan webmaster forum bursa escort bursa escort bursa escort