Histoire de slips.9

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Histoire de slips.99.Le slip kangourou du vicaire (2).Comme vous pouvez le deviner, ceci est la suite de l’histoire de l’ami Stéphane avec le vicaire Luc de son lieu de résidence.Toujours lors de cet apprentissage Luc raconta qu’un jour se retrouvant seul avec un des deux jeunes prudes des premiers moments, Rik, celui-ci lui demanda sans détour s’il avait déjà eut des relations sexuelles. Luc lui répondit qu’il n’avait jamais eut de contact charnel avec une femme. Rik lui répondit que ce n’étais pas la question mais bien de savoir s’il avait eut des relations sexuelle avec un autre homme. Luc lui répondit encore par la négative mais ajouta si tu veux des informations demande à Marc, il te les donnera. Rik, lui demanda alors carrément s’il se masturbait seul. Luc, lui répondit que cela ne le regardait pas et que même s’il le faisait il ne lui était pas d’un grand secours pour lui donner des informations. Malgré tout Rik continua en lui demandant de l’aider car il ne savait pas comment faire n’ayant jamais eu de lecture ni de d’explication d’expérience d’un autre jeune. Luc, lui demanda alors ce qu’il voulait réellement. Rik, lui expliqua qu’il ne savait pas comment il devait s’y prendre pour se masturber et que cela lui posai des problèmes car régulièrement il était en érection et mouillait son slip mais c’était tout.Comprenant par là que Rik le prenait comme confident Luc, pris le temps de lui expliquer que quand il était en érection, il devait prendre sa verge entre le pouce et l’index et faire un mouvement de haut en bas. Doucement dans un premier temps puis accélérer doucement la cadence. A un moment donné il sentirait comme un vague chaude qui remontrait de sa bourse au travers de sa verge et à ce moment-là il éjaculerait son sperme.Rik buvait littéralement ses paroles surtout que Luc montrai avec son pouce et son index le mouvement à faire. Rik lui dit alors qu’il avait déjà essayé mais qu’il avait eut peur de se faire mal en faisant glisser le prépuce de son gland et lui demanda tout à coup “Tu ne veux pas me montrer ?”.Totalement interloqué Luc s’entendit répondre malgré lui “Oui si tu veux, mais pas aujourd’hui”.Rik – “Ok, quand tu veux, je compte sur toi car cela me tracasse”.Arrangement fut pris pour le surlendemain soir durant le moment précédent le coucher, moment ou les jeunes hommes avaient un peu de liberté pour se consacrer à eux.Luc se demandait comment il allait faire pour lui expliquer. Il ne trouva pas de solution. La meilleure à avoir lui semblait de demander conseil à Marc.Le lendemain donc il demanda à Marc d’avoir un instant pour lui parler d’un problème personnel en privé ce que Marc accepta sans problème.Durant l’après-midi donc il rejoignit Marc dans sa chambre afin d’avoir une bonne intimité pour discourir de son problème. Il expliqua à Marc ce que Rik lui avait demandé et lui demandait conseil. Marc se mit à sourire et commença ainsi son explication.Marc – “Tu sais dans ces choses là il faut parfois faire fi de ce que l’on pense réellement et aider celui qui pose les questions. Je crois qu’il va te demander de te branler ou de le branler afin de voir comment il faut faire. Il ne faut fuir devant ces actes car nous savons très bien que nous nous branlons tous dans l’intimité de nos chambres. Certains même se branlent en d’autres circonstances. Tu dois peut-être t’en être aperçu lors du cours d’hygiène que j’ai donné que lorsque je me suis retourné à nouveau vers vous tout en bandant bien raide. J’ai remis mon slip avec sa grande poche. Et puis j’ai frotté quelques fois de haut en bas sur la braguette du slip. Tu as bien vu car j’ai remarqué que tu as souris. J’ai alors éjaculé dans la grande poche sans que tout le monde ne s’en aperçoive. Je crois d’ailleurs qu’il n’y a que toi qui as bien réalisé ce qui se passait les autres ne croyaient pas que cela pouvait se faire”.Luc – “Evidemment, comme je regardais comme il faut faire j’ai bien vu les soubresauts de ta queue dans ton slip”.Marc – “Je vois que tu étais attentif. Il faut aussi expliquer que les slips que nous portons avec des grandes poches peuvent servir à d’autre chose; Par exemple à aider un autre collègue à se soulager s’il veut un contact plus étroit. Tu vois ce que je veux dire, tu peux carrément placer ta main dans le slip de ton collègue et le branler. Lorsque tu sens que cela vient, tu mets la queue vers le bas et ainsi il se soulage dans la poche du slip. Tout cela s’il accepte de te regarder le branler et qu’il fait peut-être la même chose en même temps chez toi. Une autre technique est le collègue qui veut que cela se passe sans regarder par-derrière comme s’il voulait baiser une femme. Donc alors pour réaliser cela, tu lui tourne le dos et te baisse légèrement vers l’avant; tu soulève ton vêtement lui laissant voir ton cul emballé dans le slip. Viens je vais te montrer. Voilà tu, je me place derrière toi. Relève ton vêtement. Mince alors tu as un beau petit cul dans ton slip. Tu vois et moi je viens maintenant contre tes fesses en relevant également mon vêtement. Tu le sens ?”.Luc – “Oh oui, et je crois que je sens également que tu commence à bander”.Marc – “Ben oui, sinon comment voudrais tu que je t’explique. Tu vois il faut d’ailleurs bien bander car sinon cela n’ira pas”.Luc – “oui, mais je ne veux pas être enculé ?”.Marc – “Qui t’a dit que j’allais t’enculer. Non, voilà maintenant pour pouvoir avoir un contact étroit avec toi, comme tu sens que je bande bien maintenant, je vais simplement te soulever un peu le bord d’une des jambes de ton slip kangourou. Tu sens, je glisse doucement ma pine dans la raie de tes fesses mais pas vers ta rosette mais bien vers ta bourse. Tu sens, écarte légèrement les fesses comme cela ma queue peut coulisser aisément dans ta raie. Ca va, tu le supporte bien ?”.Luc bursa escort – “Oui ca va bien, tu mouille fameusement du bout de la queue. Je sens ton humidité contre mes couilles et dans ma raie”.Marc – “C’est le but. Tu vois c’est pour cela que tu dois y aller très doucement ainsi tu peux te mettre à mouiller comme il faut. Quand tu mouille comme il faut cela devient très agréable et ressemble très fort à une moule de femme bien large. Serre un peu les fesses maintenant comme cela mon gland est un peu plus excité. Tu vois ainsi tu peux branler un bon bout de temps avant de juter. Mais, tes fesses sont si douces que je vais me vider maintenant. Excuse-moi mais je t’arrose. Ooooh, tu sens les jets contre ta bourse. Mince qu’est ce que je te mets”.Luc – “Oooh quelle sensation, je bandais déjà avec ta masturbation dans mes fesses. Voilà, zut je lâche aussi dans mon slip. Formidable, je n’ai jamais jouis aussi fort. Je sens mes couilles nager dans le jus”.Marc – “Tu vois l’effet que cela peut produire et tu n’a même pas été enculé. C’est parfois bien plus efficace que de se faire enculer. Beaucoup d’entres-nous pratique de la sorte. Je crois que tu viens de comprendre le pourquoi de l’existence de la grande poche dans le slip kangourou et qu’elle est également doublée pour cela”.Luc – “Oh oui, maintenant je comprend mieux. C’est même très facile et très confortable”.Marc – “Voilà, maintenant tu es déjà informé à quoi peux servir notre slip à grande poche. N’oublie pas qu’il faut également faire en sorte que dans ton autre vêtement tu dois avoir un trou assez grand dans la poche pour accéder facilement à ton slip. Si tu veux on peut allez plus loin si tu veux te faire enculer, je peux te montrer ou te laisser faire. De toute façon la meilleure façon de procédez est la même que pour te juter sur les couilles Mais cette fois-ci tu présente ton gland en face de la rosette et tu pousse. Doucement dans un premier temps, puis ensuite plus fort mais n’oublie pas qu’il faut bien mouiller avant de vouloir percer le cul devant toi”.Luc – “Je ne crois pas nécessaire de passer à la pratique. De toute façon mes couilles sont vides et il me faut quelques moments pour récupérer”.Marc – “Tu les avais déjà vidée aujourd’hui je pense, car sinon des jeunes comme toi, jute plusieurs fois d’affilées”.Luc – “Oui cela m’arrive parfois plusieurs fois par jour car je bande très vite. Je vais devoir me retenir demain si je veux montrer comme il faut à Rik la façon de se branler et bien plus je suppose”.Marc – “je crois que si tu ne te masturbe plus d’ici demain soir, tu en auras suffisamment pour lui montrer plusieurs fois. Si tu as encore des questions ou autres choses ne te gêne pas de venir frapper à ma porte. Elle t’es toujours ouverte”.Le lendemain soir donc Rik se présenta à la chambre de Luc. Luc – “Ainsi tu voudrait bien que je t’aide pour apprendre à te masturber”.Rik – “Oui car je ne sais comment faire pour ne pas me faire mal. Quand je suis en érection je reste ainsi très longtemps sans pouvoir me soulager que cela me fait même mal dans les testicules tellement je suis en érection”.Luc – “Il me semble pourtant que tu es très vite gêné quand on parle de sexe même de façon très polie en appelant les choses par leurs noms. Tu te rappelle quand Marc nous avait montré comment se nettoyer l’anus, est-ce que tu n’avais pas mouillé ton slip ?”.Rik – “Oh oui, même que j’avais été nettement gêné après cette remarque. Depuis lors j’ai changé de slip et je mets des slips à grande poche comme cela on ne peut plus voir si je mouille”.Luc – “Mais pour t’apprendre à te masturber, je devrai bien voir si ta verge mouille pour faciliter la chose”.Rik – “Comme tu veux”.Luc – “Est-ce que tu es en érection maintenant, moi oui et je vais te le montrer”. Luc retire sa robe de chambre et apârait en slip kangourou avec grande poche devant Rik. Celui-ci ouvre grand les yeux regardant fixement la bosse dans la poche du slip. “Tu vois, quand tu es en érection, tu dois prendre la paume de ta main et caresser ainsi la bosse de la poche du slip. Ainsi tu fais aller et venir doucement la peau de ton prépuce et même le faire décalotter afin de le rendre plus sensible. Vas-y fait-le”.Rik hésitait à se déshabiller, puis d’un coup se décida, il retira ses vêtements et se montra en slip. Comme il avait été émoustillé par les paroles de Luc, une certaine bosse se dessinait dans la poche du slip, pas énorme mais on voyait nettement que son sexe était en semi-érection.Luc – “Vas-y, pose ta main à plat sur la bosse et fait aller et venir ta paume sur ta bosse. Ne sois pas gêné regarde comment je me le fais”. Luc faisant aller et venir doucement sa paume de la main sur la bosse de son slip qui continuait à gonfler. Rik regardait toujours intensément le slip de Luc. Sa main se déplaça lentement vers son slip et finalement se déposa à plat sur la bosse mais resta calée à cette place. Luc voulant aider à débloquer la situation se rapprocha de Rik, posa sa main sur celle de Rik et lui imprima un mouvement de va et vient tel que suggéré par lui-même. La réaction ne se fit pas attendre et Rik referma un peu ses doigts sur sa tige et se laissa guider par la main de Luc. Après quelques instants ainsi et ne voyant pas d’évolution dans la manière de se caresser Luc pris la main de Rik et la posa sur son slip. Il bandait très dur car tout cela l’avait excité au maximum. Du coup la situation se débloqua et la main de Rik se mit à tâter la bosse du slip de Luc découvrant une verge différente de la sienne. Luc lâcha la main de Rik pour voir ce qu’il allait faire mais celui-ci continua à le tâter et même à caresser doucement la bite de Luc.Luc – “Oui, bien ainsi, je crois que tu as bien compris comment tu devais faire? Continue ainsi tu me fais beaucoup de bien. bursa escort bayan Bien maintenant fait la même chose chez toi”.Rik – “Je n’ose pas, tu ne veux pas le faire ?”.Luc – “Ok, voilà je pose ma main sur la poche de ton slip. Ca va je peux continuer, voilà comme ça c’est ce qu’il faut faire ainsi doucement de haut en bas comme tu fais chez moi. Ben mon vieux à sentir ta queue, elle est dure comme du bois cela ne m’étonne pas que tu as mal aux testicules quand tu bande comme ça”.Rik – “Ca me fait du bien quand tu frotte comme cela. Il me semble que ta verge grossis encore sous ma main”.Luc – “Oui vas-y ne te gêne pas pour tâter et deviné la forme de mon sexe, cela me fait du bien”.Rik – “Tu ne veux pas me montrer ta verge, j’aimerai la voir. Tu dois en avoir un gros sexe ?”.Luc – “Attend un peu, je vais essayer te t’apprendre comment tu dois faire pou découvrir l’organe sexuel de l’autre qu’on appelle bite, queue, tige ou tout autre qualificatif. Tu dois, comme tu fais maintenant, bien entouré la bite avec ta main pour sentir ou se trouve son gland. Tu vois tu sens bien mon gland”.Rik – “Oui”.Luc – “Ensuite tu peux utiliser la braguette pour introduire ta main dans le slip. Chez nous il n’y a pas de problème puisque nous avons une plus grande poche. Allez vas-y met ta main dans ma braguette”. Luc lui prend la main et fait glisser le bout des doigts dans l’ouverture. Les doigts s’aventure un peu plus loin et touche le dessus de la tige toujours légèrement recourbée dans sa poche. Luc lui pousse carrément la main dans son slip car il commence à ne plus savoir se retenir tellement la pression monte. La main de Rik englobe directement le corps de la verge et se met à tâter les contours du sexe allant à la découverte de l’ensemble.Rik – “Il me semble qu’elle est bien grosse et grande. Ta bourse semble toute tendue”.Luc – “Ma bourse est tendue parce qu’elle est pleine et que si tu continue ainsi je vais juter dans mon slip. Tu ne pourra pas voir ma bite en érection, car je débande après que j’ai jouis et il me faut quelques minutes avant de bander à nouveau”.Rik continue à frotter doucement sur son slip, en fixant toujours la braguette de Luc. La main de Luc qui est posée sur celle de Rik accentue la pression dessus et puis glisse sur le côté laissant Rik seul à son affaire. La main de Luc ayant glissé juste sur la cuisse sous la lisière du slip caresse maintenant le dessous du slip contre la bourse. Ensuite Luc glisse doucement un doigt sous le bord du slip et se met à frôler la bourse de Rik par en-dessous lui faisant émettre un soupir. Suite à cela Luc s’enhardi et glisse un deuxième puis un troisième doigt et le reste de la main. Il peut ainsi soupeser les testicules de Rik qui soupire plus encore donnant par son accord pour continuer l’exploration. Luc continue à taquiner la prostate de Rik. Celui-ci commence à se trémousser doucement. Luc en profite pour glisser par la braguette sa main dans le slip et empoigne la bite de Rik avec un grand “Oooooh” de sa part. Luc retire sa main du dessous du slip tout en gardant l’autre dans la braguette. Luc – “Regarde bien maintenant, retire ta main de ma braguette, je vais te montrer ma bite”. Rik retire sa main et Luc peut ainsi baisser doucement son slip. Lorsque l’élastique libère la bite, celle-ci fait un bon vers l’avant. Rik regarde avec la bouche ouverte la queue apparue, à moitié décalottée et suintante de jus transparent sur le bout apparent du gland. La queue de Luc hypnotise Rik. La descente du slip s’arrête juste sous les couilles.Rik – “Tu as une grande et grosse queue”.Luc – “Tu dois en avoir une du même genre, non”.Rik – “Oh non, elle a une grande floche au bout”.Luc – “Tu parle de ton prépuce qui est grand et long je pense. Cela n’a pas d’importance car ton gland peut en sortir et alors tu n’a plus de floche comme tu dis. Laisse-moi faire pour t’aider. Je vais te baisser le slip comme chez moi et on verra alors”. Je lui baisse lentement le slip kangourou découvrant lentement le corps de la bite. Arrivant à hauteur de la bourse, la queue fait un bon en avant étant libérée de la poche. Appârait alors une bite d’une taille raisonnable de quinze centimètre et de plus ou moins trois en épaisseur. Le gland est effectivement surmonté d’un long prépuce recouvrant le gland et se terminant en forme de petit tuyau. Sous le prépuce on voit nettement la forme ovoïde du gland. Rik – “Tu vois, mon gland ne sort pas comme le tien. Il est tout emballé.”Luc – “Laisse toi faire, on va voir si tu peux décalotter”. Je tâte sa bite et je sens bien qu’il bande fermement. Il raide comme un morceau de bois. Je prends sa bite entre mon pouce et mon index et j’essaye de faire coulisser son prépuce doucement vers l’arrière pour découvrir son gland. La peau coulisse doucement et je vois poindre légèrement son méat. J’arrête en lui demandant, si cela va et s’il n’a pas mal. Il me répond que non mais que cela tire un peu. Je continue donc mon mouvement en regardant son visage pou voir s’il n’a pas mal. La tête du gland est déjà légèrement sortie. Son méat totalement apparent émet à ce moment-là une goutte de liqueur transparente. Afin de lubrifier son gland et de permettre à son prépuce de mieux coulisser. Je remonte légèrement le prépuce pour l’imbiber du liquide. Je repars dans l’autre sens en décalottant un rien plus loin. Rik me dit que cela tire un peu moins et que cela à l’air de glisser. Son gland émet à nouveau une goutte que je m’empresse de récupérer et d’en enduire à nouveau le prépuce. Le mouvement lent étant lancé, je m’évertue à décalotter un rien plus loin à chaque aller retour. Je vois le visage de Rik rougir. Le gland est déjà à moitié sortis, il ne faudra plus beaucoup pour qu’il sorte complètement.Rik – “Cela me fait tout drôle, escort bursa c’est la première fois que je vois mon gland et que j’ai de drôle de sensation dans ma bourse, mais cela fait du bien”.Luc – “Dans ta bourse, c’est le sperme qui s’accumule suite au aller et retour sur ta bite. Je crois que tu vas bien jouir”.Rik – “Avant de me faire jouir montre-moi comment tu te branles et que tu jute. J’aimerais voir comment cela sort”.Luc – “Ok, mais pour que tu ne débande pas, tu vas continuer à te branler la bite comme je viens de le faire. Tu mouille bien ton prépuce à chaque mouvement”. Et là je prends ma bite entre le pouce et l’index. Je décalotte à fond pour bien lui montrer le mouvement. Je vois que de son côté, il fait de même en décalottant toujours un rien plus loin. Chez moi il ne faut pas longtemps avant que je ne sente la sauce monter surtout que je n’ai plus éjaculé depuis deux jours. Je le préviens “Regarde, je sens que cela viens. Je vais lâcher un premier jet, attend je prends mon slip pour ne pas salir tout car cela gicle fort le premier jet”. Luc présente la poche de mon slip devant son gland, il voit Rik qui regarde attentivement le bout de sa bite. Il n’en faut pas plus pour que le premier fuse et s’écrase dans la poche. Ne pouvant me retenir, j’émets un “Oooooh” sonore de plaisir. Rik fixe ma bite en regardant les jets suivants sortir de me bite. Je vois sa main qui d’un coup tire son prépuce vers l’arrière et décalotte totalement son gland ceci sous l’excitation de la vue de l’éjaculation. Je vois qu’il prend son slip et qu’il a juste le temps de le mettre en face de son gland. Un gros jet de foutre sort et s’étale dans la poche. Les suivants suivent à un rythme précipité. De sa bouche sort un “Wouuuuaaah” de jouissance. Après la dernière giclée, il me regarde avec un grand sourire et me dit “Merci, tu m’a drôlement aidé, merci pour cette découverte. C’est magnifique”.Luc – “Je vois que tu ne débande pas et que tu as décalotté complètement”.Rik – “Oui, ca va, cela ne me fait pas mal. Mais je ne sais pas remettre le prépuce à sa place”.Luc – “Ne te tracasse pas quand tu débanderas, cela ira tout seul”.Rik – “Je pense que oui, entre temps je vois que tu recommence à bander, tu es encore prêt à te branler ?”Luc – “Oui et non, si je bande c’est parce que je vois ta queue encore toute raide et que lorsque je voie une queue je me mets à bander directement”.Rik – “C’est la même chose chez moi. Et même que parfois rien que le fait d’y penser je me mets à bander mais cela me dérangeait puisque je ne décalottais pas. Maintenant je bande encore toujours mais cela me fait du bien”.Luc – “Alors branlons nous ensemble”. Et de tendre ma main vers la bite de Rik. Celle-ci est aussi dur que de la pierre tellement il bande. Je prends la tige entre mon pouce et mon index et je commence mon va et viens sous les soupirs de Rik. Lui ne bouge pas la main de ce fait je prends ma bite en main et me branle en suivant la cadence que j’imprime à la bite de Rik. Puis comme je me suis agenouillé devant lui pour avoir plus facile à le branler, Rik fait un mouvement vers l’avant poussant sa bite en direction de mon visage. Son gland aboutit contre mes lèvres et sous la poussée j’ouvre la bouche pour lui dire de reculer mais c’est sa queue qui pénètre entre mes lèvres. Je laisse sa bite dans ma bouche et je me mets à sucer sur son gland ce que je n’ai encore jamais fait. Il n’en faut pas plus pour que Rik se mette à mouiller. Moins d’une minute plus tard j’entends Rik dire “Fais attention je vais juter” et je reçois dans ma bouche le premier jet de jus crémeux qu’il émet, suivit de plusieurs autre. Il faut croire qu’après avoir décalotté la première fois toute la sève qu’il a en lui doit sortir. De mon côté je viens juste de commencer à me branler et il me faudra bien plus longtemps pour jouir. Je lui dis alors de s’allonger sur le lit et de me sucer la bite comme je viens de lui faire en m’allongeant tête bêche par rapport à lui. Comme ma bite est bien raide je vois qu’il hésite, je pose ma main sur sa tête l’obligeant à ouvrir les lèvres et à emboucher mon engin. De mon côté je me retrouve face à sa bite qui n’a toujours pas débandé. J’avance ma langue et me met à titiller le méat. Une première goutte en sort montrant par là que Rik est à nouveau prêt pour une bonne pipe. Je mets donc à l’ouvrage. Je sens au frémissement du membre que le gland de celui-ci est devenu très sensible. Je l’englobe de mes lèvres et met ainsi à le sucer. De son côté Rik apprend vite et à découvert qu’il pouvait exciter le gland en enrobant celui-ci avec sa langue. La caresse est divine surtout quand elle est faite par quelqu’un qui découvre la chose. Nous continuons ainsi un moment. Je commence à sentir que la tige de Rik se raidit un peu plus encore, son gland commence à gonfler. De mon côté également la caresse buccale commence à faire son effet, je sens que mes couilles commence à se gonfler et son prête à faire monter la sauce. Luc – “Attention je vais juter”.Rik – “Moi aussi”. A peine a-t-il dit cela que son premier jet aboutit dans ma bouche suivit de plusieurs autres. De mon côté je ne me retiens plus et fait de même l’inondant de ma semence en plusieurs jets bien épais. Avec des “Hummmm … Oooooooh … Wooouaaah … que c’est bon” Je vois qu’il déguste mon jus savourant le goût comme un bon vin.Luc – “Eh bien mon gars tu en es déjà à ta troisième giclée pour un gars qui n’a jamais juter beaucoup”. Rik s’est totalement effondré de fatigue et sa bite se dégonfle rapidement permettant ainsi à son prépuce de reprendre sa place sur le gland.Rik – “C’était formidable, je viens de découvrir quelque chose de nouveau pour moi et je vais en profiter quand c’est possible”.Luc – “Je crois qu’il est temps d’aller dormir. N’oublie pas de mettre ta bite dans l’eau pour décalotter plus facilement. Entraîne-toi au moins une fois par jour ou plus si tu peux”.Rik – “Merci beaucoup et bonne nuit”.L’histoire ne s’arrête pas encore car Rik voulait toujours à tout prix se faire enculer.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kartal escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri
free bets bahis siteleri kaçak bahis bahis siteleri canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis sakarya escort bayan sakarya escort bayan webmaster forum izmir escort bayan hd porno bursa escort bursa escort bursa escort erenler travesti tuzla escort kurtköy escort göztepe escort