L’enseignante, Ma Chienne Ch. 05

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

L’enseignante, Ma Chienne Ch. 05Traduction d’un récit de Erlikkhan.Ce récit est une FICTION. Les personnages sont imaginaires. Vous y trouverez contraintes sexuelles, humiliations et soumission féminine. Si vous n’aimez pas ce genre de récit, Ne continuez pas de lire.**********Des cris viennent de la maison. Karen O’KEEFE comprend tout de suite pourquoi. Sa fille se fait baiser par Carl. Sa voiture est dans l’allée. Ce fils de chienne a menti. Il avait promis de rester loin de sa fille aussi longtemps que Karen se laisserait baiser par lui quand il le demanderait. C’était leur entente et elle avait respecté sa partie du marché.Elle bondit dans l’escalier et ouvre la porte de la chambre. Elle reste bouche bée. Katie est penchée sur le bureau, les jambes écartées. Et au lieu de Carl, il y a un énorme garçon noir qu’elle n’a jamais vu, en train de labourer la chatte de Katie par-derrière. Un autre garçon est assis sur le bureau et fourre sa bite bien raide dans la bouche de sa fille. Debout, nu, et attendant son tour, se trouve un autre garçon avec une bite de la taille de celle d’un cheval de course.- Katie, mais qu’est-ce que tu fais? Je veux que ces garçons sortent de chez nous! IMMEDIATTEMENT!Personne ne fait d’efforts pour bouger. Celui qui baise Katie regarde Mme O’KEEFE dans le miroir et pilonne la jeune fille de plus en plus vite. Quelques instants plus tard, son visage grimace. Il grogne. Katie se met à trembler quand elle sent les premiers jets de sperme dans son ventre. Elle veut crier mais seul un bruit étouffé s’échappe de sa bouche remplie avec une bite.Le garçon qui vient d’éjaculer sort de sa chatte. Le sperme dégouline sur le sol et le long de ses cuisses. Katie étouffe quand le sexe dans sa bouche plonge dans sa gorge. C’est au même moment que Carl s’approche de Karen par derrière et lui tord le bras dans le dos. De son autre main il se met à pétrir sa poitrine.- Bonjour Mme O’KEEFE, Katie n’est-elle pas belle quand elle jouit. Regardez, elle peut à peine tenir debout. Je crois qu’elle aime ça.Karen lutte pour se dégager de l’emprise de son élève. Mais il tire sur son bras. Puis il déchire son chemisier et pince un de ses mamelons entre le pouce et l’index jusqu’à ce qu’elle glapisse de douleur et que des larmes coulent sur ses joues.- J’ai tenu ma promesse Mme O’KEEFE, malgré le fait que votre fille m’ait supplié pour avoir ma bite. Je lui ai dit que j’avais passé un marché avec vous. Elle semblait si désespérée que j’ai appelé Willie, Owen et Boa pour l’aider. Ils semblent le faire très bien.Finalement, Katie est autorisée à respirer. De la bave coule de ses lèvres. Elle tousse et halète pour avaler de l’air. Puis sa bouche est de nouveau remplie par toute la longueur de la queue devant son visage. Le garçon baise sa bouche plusieurs fois avant de relever sa tête en tirant sur les cheveux. Encore plus de salive coule sur son menton.Owen descend du bureau et jette Katie par terre. Le visage de Katie rebondit sur le sol. Owen la soulève par les hanches et glisse sa grosse bite noire entre ses fesses. Elle disparaît rapidement dans la chatte gluante. Les mains du garçon écrasent les seins de la jeune fille pendant qu’il pilonne sa chatte. Katie crie alors qu’un autre orgasme la terrasse.- Katie ne voulait pas au début. Elle voulait me désobéir. Alors j’ai dû lui donner une fessée bien cuisante. Et savez-vous quoi Mme O’KEEFE? Katie peut pleurer et jouir en même temps. Je pense qu’elle aime être fessée.La main de Carl glisse sous la jupe de Karen et se faufile entre ses jambes. Deux doigts glissent sous la culotte et s’enfonce dans la chatte déjà humide. Karen peut sentir son corps la trahir tandis que les doigts farfouillent son sexe. Elle halète. Malgré tous ses efforts pour résister, elle frissonne de plaisir.- Je pense à une chose Mme O’KEEFE. Boa attend son tour avec Katie, mais peut-être aimeriez-vous l’aider à se préparer. La chatte de Katie sera bien prête après qu’Owen et Willie l’auront bien étirée. Mais regardez ce qui pend entre les jambes de Boa, quelqu’un va bien devoir le faire bander…Carl la pousse dans la pièce. Karen tombe au sol aux pieds de Boa. Elle essaie de se relever et de courir, mais Carl passe une ceinture autour de son cou et l’étrangle jusqu’à ce qu’elle tombe à genoux. Laissant la ceinture autour du coup il tire sur ses cheveux jusqu’à ce qu’elle regarde le monstre noir suspendu entre les jambes de Boa.- Ouvrez grand Mme O’KEEFE, vous n’aurez probablement jamais plus l’occasion de sucer une telle bite.Karen est confuse et bouleversée en voyant sa fille être abusée et aimer ça. Le gros sexe qui pend devant son visage fait bien 20 centimètres et il ne bande même pas. Elle doit faire quelque chose pour empêcher que ça n’aille plus loin. Boa att**** sa tête et guide sa bouche vers sa queue.- Suce salope!Dans un acte de défi, elle secoue la tête pour dire non. La gifle qu’elle reçoit est différente de celles qu’elle a déjà reçues. Des étoiles tournent dans sa tête. Pendant quelques secondes, elle est stupéfaite et ne se rend compte que vaguement de sa bouche ouverte et d’un énorme morceau de viande qui glisse entre ses lèvres.Karen reprend lentement ses esprits et réalise que l’énorme bite grossit dans sa bouche. Ses lèvres s’étirent autour de la tige épaisse parsemée de veines saillantes dessous le gland en forme de champignon. Elle s’aperçoit avec étonnement de la longueur restante du membre noir qui se dresse entre les jambes du garçon.De l’autre côté de la pièce, Owen retourne Katie sur le dos et plaque ses genoux sur ses épaules. Puis il la pénètre de nouveau brutalement. Il enfonce son membre tout au fond de son ventre. Katie est hors de contrôle et hurle de plaisir. Elle sent des doigts serrer son cou et elle jouit.- OHHHHHHHHH AHHHHHHHH UNNNGHHHHH!Les cris de Katie se transforment en soupirs étouffés tandis que les doigts d’Owen continuent d’enserrer son cou. Juste avant qu’elle ne perde conscience, le garçon lâche prise et att**** ses tétons. La douleur traverse le corps de la jeune fille quand il les tord et les pince aussi fort qu’il le peut. Katie jette sa tête en arrière et crie sous l’effet d’un orgasme encore plus intense. Du jus jaillit de sa chatte et éclabousse partout.Karen peut difficilement respirer. Boa a une bonne prise sur sa tête et essaie de lui enfoncer sa bite dans la gorge. De la bave coule de ses lèvres sur son menton alors qu’elle étouffe.- Regardez Mme O’KEEFE, la chatte de votre fille a inondé le sol. Elle jouit comme sa maman.Karen entend à peine ce que dit Carl. Boa a réussi à enfoncer son énorme gland au fond de sa gorge et elle fait tout ce qu’elle peut pour ne pas suffoquer. Sa bouche est élargie et sa langue est plaquée tout le long de la grosse queue. Il reste bien encore 10 centimètres au dehors.Il n’est pas possible qu’elle puisse prendre tout ce membre dans sa gorge. Des larmes coulent sur les côtés de son visage alors qu’il enfonce encore quelques centimètres. Juste au moment où elle pense qu’elle va s’évanouir, il ressort sa bite. Elle crache une rivière de salive sur le devant de son chemisier. Boa gifle son visage avec son énorme gourdin de chair.De l’autre côté de la pièce, Willie chevauche la tête de Katie et introduit sa bite dans sa bouche alors qu’Owen continue de marteler sa chatte. La jeune fille lutte pour avoir de l’air alors que le garçon baise son visage avec insouciance.Owen retire sa queue de la chatte dégoulinante de Katie et la positionne à l’entrée de son trou du cul. Il pousse jusqu’à ce que le petit trou s’ouvre et que son gland noir disparaisse complétement dans le passage sombre.- Regardez Mme O’KEEFE, Katie se fait enculer. Je pense qu’elle aime ça autant que vous. Vous savez ce que l’on dit : Telle mère telle fille.Boa agrippe les cheveux de Karen et lui tire brusquement la tête pour lui fourrer sa bite dans sa bouche jusqu’à ce qu’elle se débatte à nouveau pour respirer. Puis il se retire et la contourne. Sa queue géante écarte les petites lèvres de sa chatte. Le gros gland trouve l’ouverture. Elle halète quand il pousse et s’enfonce dans sa chatte. La sensation est incroyable tandis qu’il la pénètre de plus en plus profondément. Rien ne l’a jamais remplie ainsi.Karen essaie de se retenir, elle essaie de résister à l’incroyable plaisir qui déferle sur son corps. Mais c’est impossible. Elle crie pendant qu’un orgasme explose en elle. Une deuxième et troisième vague d’explosions déchirent son corps sous l’effet de l’énorme bite qui pilonne sa chatte. Quand elle pense qu’elle ne pourra pas supporter plus de plaisir que Boa lui procure, Carl att**** ses cheveux et la tire vers ses pieds.- Je pense que Katie est prête pour Boa. Montons tous sur le lit.Mme O’KEEFE lutte pendant que les garçons attachent ses mains à la tête de lit et tiennent ses jambes allongées. Boa soulève Katie comme une plume et la laisse tomber à quatre pattes sur le lit. Il s’arrange pour que la chatte de la jeune fille soit directement au-dessus du visage de sa mère. Owen écarte les jambes de Karen pour que Katie voit la chatte de sa mère. La jeune fille regarde Carl et commence à protester :- Carl, je… Je crois que nous ne devrions pas faire ça, pas avec ma mère.Carl saisit sa mâchoire et serre très fort. Il lui fait lever les yeux vers lui.- Je ne me souviens pas avoir demandé ton avis salope? Juste pour ça, tu vas avoir une autre fessée pendant que tu suceras le jus de la chatte de ta mère sur la queue de Boa.Boa att**** les cheveux de Katie et enfonce sa bite dans sa bouche. Elle étouffe et bave sur la chatte de sa mère pendant que le jeune noir lui baise le visage. Carl abat sa ceinture en cuir sur les fesses de la jeune fille. Elle a un sursaut de douleur. Il la frappe encore et encore en mettant de plus en plus de force sur chaque coup. Karen crie et jure qu’elle va tous les tuer. Willie la fait taire en donnant un coup de poing dans le mur près de son visage.Après plusieurs coups de ceinture, des larmes coulent sur le visage de Katie. L’énorme bite de Boa est toujours fourrée dans sa bouche. Carl passe son pouce sur son clitoris et fourre deux doigts dans sa chatte. Katie se raidit. Carl retire ses doigts et donne un nouveau coup de ceinture. Les jambes de la jeune fille commencent à trembler. Le jus de sa chatte dégouline et atterrit sur le visage de sa mère. Un autre coup. Encore plus de jus s’évade.- Elle est prête Boa, viens la prendre!Le garçon grimpe derrière Katie et guide sa monstrueuse bite dans la fente dégoulinante de sa chatte. Karen ne peut s’empêcher de regarder les petites lèvres luisantes de sa fille s’ouvrir sous le gland noir. Elle sait exactement ce que sa fille est en train de vivre parce qu’elle l’a vécu quelques minutes plus tôt.Le gros pommeau noir de Boa se fraie un chemin dans l’antre torride de Katie, étirant la chatte autour de la masse de sa virilité. Karen regarde le membre épais disparaître lentement dans le corps de sa fille. Katie gémit alors qu’il va plus loin et étire la jeune chatte au maximum. Il touche le fond, avec encore quelques centimètres au dehors.Karen regarde le piston noir et luisant du jus de Katie. Les petites lèvres roses de sa fille sont étirées autour de ce membre de chair noir qui lentement se retire. Bientôt seul le gland reste dans la chatte. Elle entend Katie gémir quand il la pénètre à nouveau. Les jambes de la jeune fille tremblent. Ses gémissements se transforment en cris. Le jus de sa chatte coule sur le visage de Karen.Owen s’avance à genoux sur le lit et guide sa bite dans la chatte gonflée de Mme O’KEEFE. Il att**** Katie par l’arrière du cou et tire sa tête pour que sa bouche se colle à la chatte de sa mère juste au-dessus de l’endroit où la queue coulisse dans la chatte bien humide.En dépit de son dégoût, Karen peut sentir son niveau d’excitation augmenter en regardant l’énorme queue noire entrer et sortir de la chatte de sa fille. Le goût du jus de Katie dégoulinant sur ses lèvres ne fait qu’ajouter au plaisir interdit mais érotique. Elle gémit quand elle sent sa chatte pénétrée par la bite bien raide d’Owen. Elle ne voudrait pas ressentir ce genre de plaisir mais elle ne peut s’en empêcher.Soudain, les lèvres et la langue de Katie se posent sur sa chatte et son clito pendant qu’Owen la baise rapidement. Elle veut résister mais elle crie. Ses mains luttent pour se libérer tandis que son corps se cambre de plaisir. Dus jus de sa chatte jaillit dans la bouche de Katie. Owen continue de la marteler violemment, augmentant ainsi son niveau d’excitation.Owen retire sa bite de Mme O’KEEFE et la fourre dans la bouche de Katie, étouffant ses cris continus de plaisir. Le goût de la chatte de sa mère emplit sa tekirdağ escort bouche et a un effet aphrodisiaque. Sa tête lui tourne sous les vagues de plaisir. Elle a l’impression de dériver dans un autre monde. Elle peut sentir la grosse tige épaisse de Boa s’enfoncer de plus en plus profondément en elle. C’est comme si elle était dans son ventre.Ayant retrouvé un semblant de lucidité, Karen lève les yeux vers le gourdin noir qui détruit la chatte de sa fille. Il cogne de plus en plus fort en elle et de plus en plus profondément. Les veines de la queue se détachent de la chair noire en de longues crêtes inégales. Karen voit le membre gonfler. Elle devine que sa fille va bientôt être remplie de sperme chaud.Boa grogne et pousse encore. Il se retire une pour plonger encore plus. Et il éjacule, remplissant la chatte excitée de flots de foutre chaud. Des gouttes de sperme mélangées au jus de sa fille tombe de la queue. Mme O’KEEFE ouvre la bouche et recueille le fruit de leur baise. Le liquide coule sur ses lèvres et sa langue.Boa pousse une dernière fois sa bite tout au fond du corps de Katie, puis il attend. Quand il se retire finalement, sa queue est suivie d’un flot de sperme et de jus de chatte qui tombe directement sur le visage de Karen et remplit sa bouche. Immédiatement Boa met sa bite entre ses lèvres. Le mélange de liquide intime coule sur son menton.Katie est à peine consciente quand Owen sort sa bite de sa bouche pour la mettre dans la chatte de sa mère. Quelques instants plus tard il grogne. L’énorme quantité de sperme stockée dans ses couilles est pulvérisée dans le vagin de Mme O’KEEFE. Après avoir sorti son membre, il pousse le visage de Katie vers le bas, pour que sa bouche se colle au sexe rempli de sperme de sa mère. Immédiatement, elle commence à lécher l’intimité souillée.Carl guide le bassin de Katie jusqu’à la bouche de sa mère. Karen sait qu’elle veut ça depuis longtemps mais son fantasme de lécher une autre femme n’incluait pas sa propre fille. Elle est confuse mais impuissante et perdue dans la passion du moment. Sa langue s’enfonce dans la chatte dégoulinante de Katie. Sa bouche se colle autour du sexe enflé de sa fille. En même temps, elle sent les lèvres douces de celle-ci bouger autour de sa chatte et sa langue sucer le foutre d’Owen à l’intérieur d’elle.- Mme O’KEEFE, je crois que notre petit accord ne parlait pas du cul de Katie. Comme vous pouvez le voir, je suis très excité et nous savons tous les deux que Katie aime bien être enculée. Je vais m’occuper de mon petit problème pendant que vous lui mangez la chatte.Carl monte sur le lit, plie les genoux, écarte les fesses de Katie et guide son gland vers le sphincter serré qui est déjà bien visqueux de sperme et de jus de chatte. Il presse jusqu’au moment où il sent le cul s’ouvrir. Sa bite entre lentement dans l’antre sombre. Katie sent l’invasion de son passage interdit et soulève son visage de la chatte remplie de sperme de sa mère. Elle regarde avec ses yeux vitreux et elle est soulagée que ce soit Carl. Elle lui fait un faible sourire et une goutte de sperme tombe de ses lèvres. Elle ferme les yeux et sent la queue de Carl pénétrer profondément dans ses entrailles. Elle remet sa bouche sur la chatte de sa mère.Un fois que Carl a enfoncé toute sa bite dans le cul de Katie, il la baise lentement. Mme O’KEEFE lève les yeux vers le membre familier qui entre et sort de l’orifice étroit de sa fille. Tout semble si surréaliste. C’est comme si elle est droguée. Comme si c’est la chose la plus normale qu’elle puisse faire à ce moment, Karen remet sa langue sur le clitoris de Katie et le titille d’avant en arrière.Les gémissements de la jeune fille deviennent intenses. La pression de la bite de Carl dans son cul et la langue de sa mère sur son clitoris la mettent sur orbite. Sa mère serre ses lèvres sur sa chatte gonflée et est récompensée par un filet chaud de jus. Quelques secondes plus tard, Carl sort sa queue du cul serré, la pointe sur le visage de sa professeure et grogne.Un puissant jet de sperme tombe entre les yeux de Karen et le long de son nez. Ensuite Carl pointe sa bite sur le cul et la chatte de Katie. Il emplit le trou du cul de foutre chaud qui commence à dégouliner sur la jeune chatte. Karen peut bientôt le sentir tomber sur son visage et ses lèvres.Carl att**** Katie par les cheveux et la tire jusqu’à ce qu’elle soit assise sur le visage de sa mère. Celle-ci sent son nez appuyer sur le trou du cul dégoulinant. Karen n’a plus le contrôle d’elle-même. Ce qui se passe ensuite lui donne l’impression d’être une autre personne. Elle pose ses lèvres sur le trou du cul de sa fille et pousse sa langue dans l’orifice encore ouvert.Boa grimpe sur le lit et se met au-dessus de Mme O’KEEFE. Il engouffre son énorme bite molle dans la bouche avide de Katie. Celle-ci se tortille sur la langue pénétrante de sa mère tout en enroulant ses lèvres autour du gros morceau de viande. Elle peut sentir la bite grossir dans sa bouche et étirer ses lèvres.La queue de Boa est maintenant complètement droite. Il essaie de la mettre dans la gorge de Katie. Celle-ci étouffe et lutte pour avoir de l’air. Mais le jeune noir ne la lâche pas et continue de forcer de plus en plus profondément tout en tenant sa tête serrée entre ses mains afin qu’elle ne puisse pas s’échapper. Des larmes coulent des yeux de la jeune fille. Son corps commence à trembler et son visage devient tout bleu. Alors, juste avant qu’elle ne s’évanouisse, il sort sa bite de sa bouche. Elle tousse et s’étrangle. De la bave coule de ses lèvres. Mais avant qu’elle ne puisse retrouver complètement ses sens, il enfonce de nouveau sa queue dans sa gorge.Boa met plus de la moitié de son monstre dans la gueule de Katie. La tête de la jeune fille lui tourne. Elle sait qu’elle étouffe et elle se sent disparaître dans l’obscurité. Quand le garçon se retire enfin, Katie s’effondre et tombe sur le lit, presque évanouie. Son trou du cul s’éloigne de la bouche et la langue de sa mère.Carl la saisit par les cheveux et lui gifle le visage jusqu’au moment où elle ouvre les yeux. Karen regarde sa fille reprendre vie lentement. Quand elle voit Carl embrasser Katie sur les lèvres, elle lutte pour se libérer mais c’est sans espoir. Elle les regarde et elle est dégoûtée. Comment sa fille peut-elle se laisser contrôler ainsi?- Je t’aime Carl, je ferai n’importe quoi pour toi. Que veux-tu que je fasse? Demande Katie.- Je sais que tu feras ce que je veux. Je veux que tu embrasses ta mère et que tu mettes ta langue dans sa bouche pendant que Willie et Owen la sodomisent. Peux-tu faire ça pour moi Chérie?Katie hoche la tête. Elle descend du lit et se penche pour que ses lèvres touchent celles de sa mère. Les lèvres de la jeune fille sont douces. Karen est confuse. Elle aime se baiser même si son partenaire est sa propre fille. Tandis qu’elles continuent à s’embrasser, la professeure sent quelque chose de dur et chaud qui se presse entre leurs lèvres. Elle réalise que c’est la queue de Carl.Elle regarde les contours familiers de cette bite glisser entre les lèvres de Katie et entrer dans sa bouche. Il fait deux ou trois va et vient et se retire. Karen laisse la queue glisser entre ses lèvres. Quelque chose a changé. Elle veut sentir cette bite dans sa bouche. Elle veut partager avec sa fille la même expérience. Sa langue lèche le membre tandis que Carl le met dans sa bouche. Il ressort, les deux femmes s’embrassent et lèche la bite ensemble.Boa se glisse derrière Katie et regarde la chatte offerte. Il guide son monstre entre les petites lèvres et l’introduit dans la chatte serrée. Katie gémit mais ne relève pas la tête. Elle aime partager la bite de Carl avec sa mère. Elle guide le membre entre les lèvres de Karen tout en lui souriant avec ses yeux brillants.- je t’aime maman!Karen sourit à Katie avec la queue de Carl dans sa bouche. Bientôt, elle sent une pression contre son trou du cul et elle réalise que Willie est sur le point de la baiser. Le jeune homme écarte ses jambes et pousse sa bite jusqu’à ce qu’elle soit profondément enfouie dans ses entrailles. Karen se raidit mais s’adapte rapidement à la grosse queue. La pression incroyable se transforme en vagues de plaisir qui traversent son corps. Elle se détend et se déplace vers lui en ramenant ses jambes pour qu’il puisse encore plus pénétrer son cul.Il cogne et la baise durement et rapidement. Elle se met à hurler de plaisir. Un orgasme la traverse, puis un autre. Willie grogne et remplit son cul, lui provoquant encore plus de plaisir. Après s’être retiré, il est rapidement remplacé par Owen, mais Karen le remarque à peine. Elle ne peut retenir ses paroles :- Ooooohhhhhh… Baise-moi… Encule-moi… Aaahhhh… Pousse ta grosse bite noire au fond de mon cul… Plus fort… Aaaahhh…. Oh oui…. UnnnnGGGGhhh…Mme O’KEEFE est perdue dans la luxure. Elle peut sentir son jus de chatte jaillir à chaque fois qu’elle jouit. La grosse bite noire d’Owen lui martèle à plusieurs reprises son petit trou du cul serré. Le plaisir est presque trop intense. Elle voudrait que ça ne se termine jamais. Elle est devenue une personne qu’elle ne reconnaît pas. Elle est une vraie salope et elle aime cette situation.Juste au-dessus de son visage, Carl baise la bouche de Katie. De la bave dégouline sur sa figure. Quelques instants plus tard, Carl tire sur les cheveux de sa fille, pousse sa queue bien profond et grogne. Elle peut voir les veines familières de son sexe se dilater alors qu’il éjacule dans la gorge de sa fille.- Partage avec ta mère Katie!Karen ouvre la bouche. Le foutre de Carl coule de la bouche de Katie et tombe dans sa gorge. Katie embrasse sa mère et fourre sa langue entre ses lèvres. Elles sont toujours en train de s’embrasser et de se partager la semence de Carl quand Karen sent le liquide chaud d’Owen inonder son cul. Katie écarte ses lèvres gluantes et regarde les yeux écarquillés de sa mère qui halète et tremble sous un orgasme intense.Carl détache les mains de sa professeure et l’aide à se mettre à quatre pattes. Boa grimpe sur le lit derrière elle. Elle sait ce qui va lui arriver et elle est contente. Elle est devenue une complète salope. Elle ne veut pas s’enfuir même si elle est libre de le faire. Elle sent le monstre de chair glisser entre ses fesses et trouver son petit trou dégoulinant. Elle essaie de se détendre. Le jeune garçon pousse.Soudain, le gros gland est en elle. La pression sur ses parois est plus forte que ce qu’elle n’a jamais éprouvé. Elle sait que résister lui fera encore plus mal, mais elle a du mal à se détendre. L’énorme bite la pénètre de plus en plus. Elle a l’impression que ça va la tuer mais elle ne peut l’arrêter. Elle est sur le point de s’évanouir de douleur quand le garçon arrête de bouger. Karen se rend compte qu’il est complètement enterré dans son cul.Boa commence à la baiser lentement jusqu’à ce que la douleur se transforme en plaisir. Karen met une main entre ses jambes et frotte son clitoris. Rapidement un autre orgasme la traverse. Le jeune noir la baise de plus en plus vite, se penchant pour tripoter ses seins avec ses main surdimensionnées. Un autre orgasme…- Ohhh merde… Oh mon Dieu… Baise-moi… Encore… Encule-moi fort… Oooooooohhhhh…Karen tourne la tête et peut voir sa fille prise en sandwich entre Willie et Owen. Willie l’encule pendant qu’Owen baise sa chatte. Elle est suspendue en l’air entre eux deux et crie de plaisir alors que les orgasmes s’enchaînent. La mère n’est plus fâchée de voir sa fille se faire sodomiser. Tout ce qu’elle peut penser c’est à l’énorme bite dans son cul et à quel point c’est bon.Les cuisses de la professeure sont striées de son jus de chatte. Boa sort son monstre de son cul et il la contourne. Il enfonce son engin entre ses lèvres. Elle l’avait regardé quand il avait étouffé sa fille alors elle sait ce qui va lui arriver. Mais ça ne la dérange pas. Le goût de son cul est fort dans sa bouche. Elle sent l’énorme gland ouvrir le fond de sa gorge.Ses poumons la brûlent alors qu’il s’enfonce de plus en plus profondément. Mais elle s’en fiche. Elle veut qu’il abuse d’elle, qu’il lui fasse mal. Elle est accro et ne peut s’arrêter. L’obscurité pénètre sa conscience alors que le gros serpent noir pénètre plus profondément. Puis soudain, le garçon se retire. Elle halète pour retrouver de l’air tandis que de la bave s’échappe de ses lèvres.Boa s’assied sur le lit, dos contre le mur. Il soulève Karen et l’abaisse sur son grand poteau noir. Elle gémit alors que son cul descend. Bientôt le garçon est complètement enterré dans ses entrailles. Elle peut voir sa fille, sur le plancher, chevaucher Owen tandis que Willie escort tekirdağ la sodomise. Carl s’avance vers elle et lui dit :- Mme O’KEEFE, je sais à quel point vos mamelons sont sensibles alors je vais vous donner quelque chose de plus pendant que Boa vous encule. Puis j’irai baiser la bouche de Katie et vous pourrais voir votre fille se faire trois bites en même temps.Carl a dans ses mains deux pinces avec des dents et un ressort puissant. Il ouvre l’une d’elle et la place sur la pointe dressée d’un mamelon. Quand il la relâche, Karen glapit de douleur. Elle voir encore des étoiles quand elle sent la deuxième pince mordre l’autre mamelon. La douleur la fait pleurer. Quelques secondes plus tard, elle jouit à nouveau, du jus de sa chatte éclaboussant ses cuisses et celles de Boa.Carl att**** Katie par les cheveux et enfonce sa bite dans sa bouche. Il tire sur la chevelure jusqu’au moment où sa queue a complètement disparu dans sa gorge. Puis il martèle son visage en prenant soin de bien s’enfoncer dans la gorge à chaque poussée. Des brins de salive s’étirent des lèvres à sa queue. Au même moment Willie et Owen pilonnent son cul et sa chatte de coups puissants et répétés.Carlo jette un coup d’œil à Mme O’KEEFE. Elle a trois doigts dans sa chatte et essaie de trouver de l’air après les orgasmes qui déchirent son corps. Ses genoux sont dans les airs et ses pieds battent les alentours. Les pinces à tétons sont toujours en place.- Willie, lève-toi et vas baiser la prof! Elle a besoin de quelque chose dans la chatte. Et pendant que tu y es, serre-lui un peu le cou.Karen sent Willie se déplacer entre ses jambes et enfiler sa bite noire dans sa chatte ruisselante. Il tire sur les pinces à tétons, provoquant un grand cri avant de refermer ses mains sur sa gorge. Elle est à la fois effrayée et excitée. Carl a raison, elle trouve du plaisir à être étranglée. Elle trouve du plaisir dans presque toutes les formes de sexe interdit et brutal.Son corps réagit rapidement alors que les doigts se resserrent autour de sa gorge. Les sensations dans sa chatte et dans son cul provoquent une explosion dans son ventre. Mais les seuls bruits qu’elle peut faire sont des gémissements désespérés et étouffés. Quand elle se sent glisser dans les ténèbres, les mains s’écartent de sa gorge. Elle a à peine le temps de reprendre sa respiration que Willie se met debout sur le lit et enfonce sa bite dans sa bouche.Ils entendent tous la porte d’entrée être ouverte. C’est le mari de Karen qui rentre à la maison. Willie, Owen et Boa échangent un regard et att**** leurs vêtements, puis ils se dirigent vers la fenêtre. Ils se sauvent rapidement. Carl a une autre idée. Il tire Mme O’KEEFE du lit, lui attache les mains et les pieds avec de l’adhésif et lui met un bâillon sur la bouche. Puis il la jette dans le placard. M. O’KEEFE crie les prénoms de sa femme et sa fille mais il ne monte pas encore l’escalier.- Katie, allonge-toi sur le lit et doigte ta chatte. Je veux que ton père te voie. Tu vas l’attirer dans la chambre et tu vas te faire baiser par lui pendant que nous nous cachons dans le placard. C’est ok Chérie?Elle lui sourit et hoche la tête. Carl l’embrasse sur les lèvres. Il s’assure que la porte de la chambre soit suffisamment ouverte pour que le père puisse voir quand il passera dans le couloir. Mme O’KEEFE se débat dans le placard. Elle donne des coups de pieds et fait du bruit. Carl tire ses cheveux et chuchote à son oreille :- Nous pouvons faire cela d’une façon facile ou difficile Mme O’KEEFE. Allez-vous être gentille ou vais-je devoir vous blesser?Elle n’a pas vraiment le choix. Du moins c’est ce qu’elle se dit. Au fond d’elle-même, elle sait qu’elle devient l’esclave sexuelle de Carl, tout comme sa fille. Elle est un peu dégoûtée d’elle-même mais elle veut lui plaire. Elle est devenue accro à ses abus et elle est prête à faire tout ce qu’il veut, y compris regarder sa fille se faire baiser par son mari. Elle hoche la tête. Carl défait les liens de ses mains et de ses pieds et il lui enlève son bâillon.- Vous voyez que vous pouvez être raisonnable Mme O’KEEFE. Ne bougez pas, votre mari approche.Carl a une vue parfaite sur la chambre dans les fissures des deux portes à persiennes. Il pointe la caméra vidéo et la met en marche. Katie joue le jeu. Elle est à genoux, le cul dirigé vers la porte. Sa tête est sur le lit et elle frotte sa chatte avec deux doigts en gémissant fort et en suppliant :- Oh oui… C’est ça, baise-moi… Plus profond… Oh papa, j’aime ta bite… Ohhhohhhohhh…Toute de suite, M. O’KEEFE pousse doucement la porte entrouverte. Il regarde sa fille sans dire un mot. Elle est en train de faire un show qui dresse sa bite et menace de faire craquer son pantalon. Il ne sait pas quoi faire, mais il ne fait pas mine de partir. Katie déplace une main sur ses seins et pince un de ses mamelons.- Ohhh papa, que j’aime que tu pinces mes tétons alors que ta bite est bien profonde dans ma chatte. Baise-moi papa… Plus fort… ohhhhhhh…M. O’KEEFE est sur le point d’éjaculer dans son pantalon. Il sait qu’il ne devrait pas regarder. C’est sa fille. Mais a-t-elle vraiment des fantasmes avec lui? Il n’a jamais pensé à elle de cette façon jusqu’à maintenant. « Je vais regarder un peu plus » pense-t-il. Il entre dans la chambre pour mieux voir. C’est à ce moment précis que Katie choisit de se retourner sur le dos. En le voyant, elle feint le choc et la surprise.- Papa? Que fais-tu ici? Je… Tu m’as vu?Katie est bonne comédienne. Elle est sur le dos, les genoux pliés et les jambes écartées. Son père a une vue parfaite de sa chatte et de ses seins. Elle regarde vers le placard, cherchant l’approbation de Carl. Celui-ci tend la main, le pouce levé. Katie sourit.- Je ferai mieux d’y aller Katie. Je suis désolé de t’avoir vu ainsi.- Non… Non papa, ne pars pas. Je ne veux pas que tu partes. Viens ici, je veux te montrer quelque chose. S’il te plaît papa…Katie s’assied sur le lit et balance ses jambes sur le sol. Son père se rapproche. Elle le regarde avec des yeux suppliants. Sa main se déplace sur le devant du pantalon. Elle frotte la bosse proéminente.- Chérie, je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Je ferais mieux d’y aller.Katie baisse la fermeture éclair, glisse sa main dans le pantalon et sort la bite bien dure. Malgré sa réticence, son père ne bouge pas. Katie se penche en avant et prend le sexe entre ses lèvres. L’homme gémit. Elle prend la queue dans sa bouche jusqu’à ce que ses lèvres soient pressées contre le pubis de son père. Elle faufile une main entre ses jambes pour se masturber.Karen jette un coup d’œil par les fentes du placard. Elle voit que son mari se laisse faire une fellation par sa fille. Elle voudrait être dégoûtée mais son corps réagit autrement. Carl glisse une main entre ses jambes et frotte la chatte humide.- Et vous pensiez connaître votre mari Mme O’KEEFE? Je crois qu’il va baiser votre fille, mais je pense que c’est bien n’est-ce pas? Après tout, vous lui avez bien léché la chatte. Je vous laisserai la lécher à nouveau quand il aura éjaculé en elle.Katie sait que son père est très excité et qu’il ne pourra pas tenir encore longtemps. Comme elle a promis à Carl que son père la baisera, elle arrête sa fellation et retire sa bouche. Elle défait la ceinture et baisse le pantalon de son père puis l’aide à enlever sa chemise. Il est bientôt complètement nu.- Papa, je te veux depuis si longtemps. Ce n’est pas normal que maman puisse t’avoir pour elle toute seule. Je suis tellement contente que tu sois là. Embrasse-moi papa!Katie passe ses bras autour du cou de son père et presse ses lèvres contre les siennes. Elle pousse sa langue dans sa bouche et guide sa main entre ses jambes. M. O’KEEFE répond à son baiser et enfile deux doigts dans sa chatte. La jeune fille se balance d’avant en arrière sur eux.- Tu me fais tellement mouiller. Allons sur le lit papa, je veux que tu me baises.- Je… Je ne pense pas que ce soit une bonne idée Katie.Sa voix est moins ferme et il ne fait rien pour résister quand sa fille l’attire sur le lit. Elle le pousse sur le dos et s’assied à califourchon sur ses genoux. Elle prend la bite entre ses nichons et la fait coulisser. Puis elle avance un peu et frotte sa chatte sur toute la longueur de la queue et sur le gland sensible.- Je n’arrive pas à croire que ça arrive enfin papa. J’ai tellement rêvé de ta queue dans ma chatte. Je t’aime papa.Katie place le gland de son père sur son ouverture humide. Puis elle s’affaisse et s’empale sur toute la longueur du membre. Elle gémit de plaisir. Elle le tient profondément dans sa chatte et bouge ses hanches d’avant en arrière, en frottant son clito contre son pubis.- Ohhhh papa… Je vais jouir… Ohhhhh… Ohhhh… Ohhhh papa… oui… Mon Dieu… UNNNNGGGHHHH… OOOHHHHHH…Katie tombe en avant et l’embrasse sur les lèvres. Ses fesses montent et descendent, elle baise sa queue rapidement. Karen a une vue parfaite sur la bite de son mari enduite du jus de chatte de sa fille. Elle se lèche les lèvres involontairement et se rend compte à quel point elle a envie de lécher à nouveau sa fille.- Je te veux au-dessus de moi papa. Je veux sentir ta queue me pénétrer profondément et gicler à l’intérieur de mon ventre.Katie descend de son père et s’allonge sur le dos. M. O’KEEFE n’a pas besoin d’encouragement cette fois. Rapidement il rampe entre les jambes de sa fille et la pénètre. Katie jette ses bras et ses jambes autour de son corps et pousse sa chatte contre son sexe.- Baise-moi papa… Baise-moi fort… Ohhh papa… Je jouis encore…. Aaaaaahhhhh…Carl ouvre doucement la porte du placard.- Préparez-vous Mme O’KEEFE. Je pense que la chatte de votre fille va bientôt être remplie du sperme de votre mari. Je ne veux pas que vous en manquiez une seule goutte.Ils se faufilent derrière Katie et son père. La queue ce celui-ci martèle brutalement la petite chatte, les couilles giflent le cul mouillé. Katie crie, orgasme après orgasme. Puis M. O’KEEFE pousse fort une dernière fois et grogne. Sa bite pulvérise du foutre dans le vagin de sa fille. Il a l’impression de ne pouvoir arrêter le flux. Il n’a jamais autant bandé de sa vie. Finalement il sort sa queue, vidé et épuisé et roule sur le lit.Karen ne résiste pas quand Carl pousse son visage entre les jambes de sa fille. Elle pose sa bouche sur la chatte ouverte et elle lèche le sperme de son mari. Il y en a beaucoup. Quand sa bouche est pleine, Carl s’approche et murmure à son oreille :- Ne soyez pas si gourmande Mme O’KEEFE, partagez avec votre fille.M. O’KEEFE s’est redressé lentement. Il ouvre les yeux et voit sa femme embrasser sa fille. Puis il voit Carl passer derrière Karen et mettre sa queue entre les fesses.- Qui êtes-vous? Qu’est-ce qui se passe?- Bonjour M. O’KEEFE. Votre femme est une de mes professeures. Je la baise depuis quelques semaines. Je baise votre fille aussi. Vous ne vous souvenez pas de moi? Je suis passé vous voir, votre femme et vous, l’autre fois.- Toi fils de pute? J’appelle la police.- Bien sûr, vous pouvez le faire M. O’KEEFE. Mais dans ce cas, je serai obligé de leur donner le film que je viens de faire. Vous devrez expliquer pourquoi vous baisez votre fille. Et puis, ils vous demanderont de leur montrer des signes d’effraction. Pour finir, votre femme et votre fille ne vous défendront pas, elles m’appartiennent maintenant.Carl enfonce profondément sa bite dans le cul de Mme O’KEEFE. En même temps il tire vers le bas une pince d’un de ses mamelons, la faisant crier. Il l’att**** par les cheveux, lui tire la tête en arrière pour mettre sa bouche près de son oreille.- Qui est votre maître Mme O’KEEFE? Dites à votre mari que vous avez tellement envie de bites que vous ferez tout ce que je vous dirais de faire. Allez, dites-lui!Des larmes coulent sur les joues de Karen. Elle sait qu’il a raison mais elle ne veut pas l’avouer. Elle sait qu’elle est devenue une esclave sexuelle comme sa fille. Elle a besoin d’être baisée brutalement. Elle aime la douleur. Elle y est accro mais elle ne peut pas l’avouer.- Je ne sais pas… Je…Carl secoue la tête et serre ses mains autour de son coup jusqu’au moment où elle commence à étouffer.- Mauvaise réponse Mme O’KEEFE! Katie? Att**** les pinces à tétons de ta mère et tire fort… Bien! Maintenant, une fois encore Mme O’KEEFE, qui est votre maître?- AAAIIIIEEEEEE! Arrêtez!!! Vous êtes… Vous êtes… AIIIEEE! Vous êtes mon… Oh mon Dieu… UNNNGGGHHH…Elle ne peut se retenir. Elle perd le contrôle et se laisse traverser par un orgasme puissant provoqué par la bite dans son cul, la douleur dans ses seins et l’humiliation subie devant son mari. Celui-ci est abasourdi. tekirdağ escort bayan Il la regarde, incrédule, se tortiller sous l’effet d’orgasmes puissants.- Katie? Passe dessous et montre à ton papa comme tu aimes manger la chatte de ta mère. M. O’KEEFE, vous pouvez la baiser pendant qu’elle fait ça si vous voulez.- S’il te plaît papa… S’il te plaît, baise-moi. Je veux sentir ta bite dans ma chatte.Katie le suce jusqu’à ce qu’il bande à nouveau. Puis elle se glisse sous sa mère et pose sa bouche sur la chatte gonflée, juste en dessous de la queue qui martèle le cul. Elle écarte ses genoux pour donner à son père une vue parfaite sur son petit abricot. M. O’KEEFE la regarde avant de regarder sa femme.- Dites-lui Mme O’KEEFE! Dites-lui ce que vous voulez qu’il fasse! Allez!Elle se hait mes les mots sortent de sa bouche sans peine.- Fais jouir ta fille pendant qu’elle mange ma chatte!Toute résistance disparait. M. O’KEEFE se place entre les jambes de sa fille et s’apprête à la pénétrer quand Carl le stoppe :- Attendez M. O’KEEFE! Je veux que votre femme conduise votre bite dans Katie.Karen enroule ses doigts sur la queue de son mari et la guide vers le sexe de sa fille. Elle regarde son mari et voit de la luxure dans ses yeux. Puis elle regarde le sexe de son mari entrer et sortir de la chatte de Katie. Elle sent venir un autre orgasme. Elle garde les yeux fixés sur l’i****te jusqu’au moment où la langue de sa fille, aidée par la queue dans son cul, la fait exploser :- Ohhhhhhh… Putain… Aaaaahhhhh… UNNNNGHHGHHH…Carl retire sa queue du cul de Karen pour le mettre dans la bouche de Katie. Elle étouffe quand il l’enfonce tout au fond de la gorge et ne bouge plus. De la bave sort en grande quantité quand finalement il enlève son membre pour le remettre dans le cul de la mère de famille. La bouche de la jeune fille retourne sur la chatte maternelle. Les couilles de Carl frappent son visage à chaque fois qu’il s’enfonce violemment dans le trou du cul.- M. O’KEEFE, je pense que Katie voudrait que vous l’enculiez. Par expérience, je sais qu’elle aime ça, même si elle a crié et pleuré la première fois. Mme O’KEEFE vous aidera, n’est-ce pas?Carl att**** les cheveux de Karen et relève sa tête brusquement. La professeure hoche la tête de haut en bas pour acquiescer. M. O’KEEFE est trop abasourdi pour dire quoi que ce soit. Ses yeux montrent qu’il attend avec impatience l’expérience. Karen saisit sa queue dégoulinante du jus de Katie et la met dans sa bouche. Elle la lèche avant de la diriger sur le petit trou serré de la jeune fille.Katie relève bien ses jambes. Elle sent sa mère guider le gland sur son anus. Etant donné la grosseur des bites qui lui ont ramonée le cul plus tôt, son père ne rencontre aucune résistance pour la pénétrer. Il glisse facilement au fond des entrailles de sa fille. Puis il commence à la baiser lentement.Karen regarde la chatte luisante de sa fille. Elle se penche en avant et pose sa bouche sur le monticule gonflé de Katie. Elle fait serpenter sa langue dans la fente et sur le clitoris. Sa fille gémit à cause des sensations qui traversent son corps. Carl a raison, elle aime être sodomisée. Rapidement elle jouit, le jus de sa chatte inondant la bouche de sa mère.Carl peut voir que M. O’KEEFE est sur le point d’éjaculer à nouveau. Le jeune garçon n’en est pas loin non plus. Il sent Katie lécher ses couilles alors que le trou du cul de sa professeure se resserre sur sa bite. Il accélère le rythme, martelant de sa bite bien raide le cul de Karen.Carl sort son membre quand il sent qu’il va jouir. Il pousse sa queue palpitante entre les lèvres de Katie juste avant que le sperme n’en gicle. Son sexe se vide longuement dans la gorge de la jeune fille et bientôt il suinte aux coins de sa bouche.- A votre tour M. O’KEEFE, giclez dans la bouche de votre femme. Ainsi les filles pourront partager. Aidez-le Mme O’KEEFE.Karen obéit à l’ordre de son maître et retire la bite de son mari du trou du cul de sa fille. Rapidement elle met ses lèvres autour du membre palpitant, le léchant avec sa langue comme la bonne pute qu’elle est devenue. M. O’KEEFE ne peut se retenir. Il att**** les cheveux de sa femme tout en grognant. Jets après jets, son sperme chaud emplit la bouche de Karen jusqu’à ce qu’il soit complètement vidé. Carl tire la femme par les cheveux.- Mme O’KEEFE, je pense que Katie aimerait goûter le sperme de son papa.Karen ne résiste pas. Elle veut sentir les lèvres douces de sa fille et partager le foutre avec elle. Elle le veut parce que Carl lui ordonne mais surtout parce qu’elle en a envie. Elle veut devenir l’amante de sa fille et vivre de nouvelles expériences excitantes avec elle. Elle presse ses lèvres sur celles de Katie et ouvre la bouche. Le sperme de son mari se mélange à celui de Carl. Sa langue trempe dans le mélange et tourne dans la bouche de Katie.Karen est tellement occupée avec sa fille qu’elle ne se rend pas compte que son mari et Carl quitte la chambre. Le jeune garçon revient seul. Elles lèvent leurs yeux vers lui, du sperme étalé sur leurs lèvres et coulant sur leur menton.- Venez avec moi… M. O’KEEFE vous attend dans l’autre pièce.Le professeur est nu, les mains menottées derrière le dos, un bâillon sur la bouche et une corde autour du cou attachée à la lampe au plafond. Karl tend à Karen un gros gode ceinture.- Mettez ça Mme O’KEEFE, je crois que votre mari est curieux de savoir ce que c’est d’avoir une bite dans le cul. Il a vu comment vous avez aimé.Carl l’aide à fixer l’objet et à resserrer les sangles jusqu’à ce que la grosse queue en plastique soit bien en place entre ses jambes. Personne de fait attention à M. O’KEEFE qui se débat un petit peu.- Pourquoi n’iriez-vous pas baiser Katie pendant que votre mari regarde? Je suis sûr que ça va le faire bander à nouveau. Ainsi Katie pourra le sucer pendant que tu le sodomiseras.- Oh oui maman… S’il te plaît, je veux que tu me baises comme papa m’a baisée.Elle s’approche de sa mère et l’embrasse sur les lèvres. Karen descend une main entre les jambes de sa fille et atteint sa chatte et son clitoris. Katie se penche et enroule ses doigts autour le da queue en plastique. Puis elle tombe à genoux et la met dans sa bouche pour la sucer. En même temps elle pose ses mains sur les fesses de sa mère. Finalement elle se relève, met les mains sur les épaules de son père, regarde ses yeux effrayés et dit :- Papa, maman va me baiser. Je suis vraiment contente que tu puisses regarder.Karen se déplace derrière sa fille et guide le gode entre ses fesses. Il ne lui faut que quelques secondes pour trouver l’ouverture de la chatte avec le bout en plastique. Elle plie les jambes et pousse. Katie laisse échapper un gémissement lorsque le gros objet glisse profondément dans son sexe. Karen tend la main et saisit les seins de sa fille pendant qu’elle la baise avec le gode en plastique.- Ohhh mon Dieu… Oh papa… Maman me baise… Vas-y maman… Plus fort… Oh mon Dieu, je vais jouir… Unnnngghhhhhhhh… Ohhhhh.Alors qu’un orgasme secoue son corps, le jus de chatte de Katie coule sur ses cuisses. La chatte de Karen est aussi excitée par la pression du gode ceinture et par l’excitation de baiser sa fille. Elle sort le gode et l’essuie avec ses doigts. Ensuite elle les porte à sa bouche pour goûter le jus de sa fille.- Dans le cul Maman… Je le veux dans le cul…Katie se penche et lève son cul dans les airs. En même temps, elle glisse la bite de son père entre ses lèvres. Karen ajuste les sangles du gode afin que celui-ci presse son clitoris. Puis elle guide la pointe sur le sphincter rose et serré de sa fille et pousse. Il y a peu de résistance et le gode glisse facilement dans e cul de Katie.Carl se place derrière Mme O’KEEFE et tripote ses seins tout en faisant glisser sa queue de haut en bas sur sa raie du cul. Il lui dit à l’oreille :- Je vais vous enculer Mme O’KEEFE pendant que vous baisez le cul de Katie. Mais d’abord vous devez me le demander gentiment. Allez-vous le faire Mme O’KEEFE?- Oui… S’il te plaît, encule-moi!- S’il te plaît, encule-moi QUI! Qui suis-je Mme O’KEEFE?- S’il te plaît, encule-moi… Maître.- Très bien! Souvenez vous de ça Mme O’KEEFE et je n’aurai pas à vous punir. Maintenant vous allez avoir votre récompense.Carl crache sur sa bite et plie les genoux. Son gland trouve rapidement le petit trou du cul qui cède lentement à la poussée. Sa professeure gémit tandis qu’il s’enfonce plus loin. Elle aime avoir une bite dans le cul. Carl l’a transformée en pute et esclave. La queue dans son cul et la pression du gode sur son clitoris pendant qu’elle baise sa fille lui provoquent encore un orgasme.- Oh mon Dieu… Unnnggghhhh… Aaaaahhhhhh…Katie titille furieusement son clito avec ses doigts. Le membre bien dur de son père dans sa bouche ainsi que le gode ceinture qui lui martèle le cul suffise à la faire jouir en même temps que sa mère. Leur jus de chatte ruisselle sur leurs cuisses et se mélangent sur le sol. Le cri de Katie est étouffé par la bite dans sa gorge.- M. O’KEEFE, vous voyez à quel point votre femme et votre fille éprouvent du plaisir à se faire sodomiser. Je pense qu’il est temps pour vous de ressentir le même plaisir. Mme O’KEEFE, votre mari attend.Les jambes de Karen sont tremblantes à cause de l’orgasme. Carl sort sa queue de son cul. Elle tombe à genoux. Il la saisit par les cheveux, la relève sur ses pieds et la fait marcher jusqu’à derrière son mari. Il guide sa main sur le gode puis il serre son cou en disant :- Vous savez que faire Mme O’KEEFE? N’est-ce pas?Elle secoue la tête pour approuver. Puis elle guide le membre en plastique vers sa cible. Son mari se débat et essaie de crier à travers le bâillon. Mais il ne peut s’enfuir. Comme le gode ne veut pas entrer, Karen recule. Carl serre alors plus fort son cou et tire sur une des pinces sur un mamelon jusqu’à ce que ça devienne insupportable. Des larmes coulent sur ses joues.- Faites le Mme O’KEEFE! Maintenant!Elle saisit le gode avec sa main et pousse fort. Son corps avance alors qu’elle pénètre le cul de son mari. Carl lui serre le cou jusqu’à ce qu’elle étouffe. Elle pousse jusqu’au moment où la bite artificielle est complètement enterrée dans le cul. Carl relâche son cou et l’embrasse sur l’oreille.- Bonne fille, maintenant baise le!Karen sort le gode et pousse ses hanches en avant, repoussant la queue en plastique dans son mari. Elle sait qu’il n’est pas content par la façon dont il lutte. Elle sait aussi que la douleur doit être insupportable comme la première fois où Carl l’a sodomisée. Elle entoure son mari de ses bars et lui murmure à l’oreille :- Détends-toi, c’est le seul moyen d’apprécier. Katie, suce la bite de ton père, ça l’aidera à se détendre.Lentement l’homme cesse de lutter. Sa femme continue de le baiser sur un rythme régulier. Katie enroule ses lèvres autour de sa queue et le stimule avec sa langue. Elle caresse les couilles avec sa main. Lentement elle le sent grossir dans sa bouche. Pendant qu’elle pratique la fellation, Carl se positionne derrière elle. Sa queue glisse entre ses fesses et dans sa chatte.Katie est surprise de voir à quelle vitesse la bite de son père réagit. Elle presse ses lèvres contre son pubis et masse la bite avec sa gorge. Elle reprend son souffle et gémit sous l’effet de la bite de Carl dans son sexe. Elle remet ses lèvres autour de la virilité de son père. Elle sent la queue gonfler quelques secondes avant d’avoir une explosion de foutre sur son palais.- N’avale pas Katie, je suis presque sur le point de jouir… Attend un peu!Carl pilonne sa chatte rapidement et brutalement, poussant sa bite au plus profond à chaque fois. Katie sait qu’elle va bientôt jouir et elle a peur que le sperme de son père bave sur son menton si elle crie. Elle peut déjà sentir son jus couler sur ses cuisses. Elle met sa main sur sa bouche alors que son corps se contacte et tremble.Carl sort sa bite et fait tourner la jeune fille. Celle-ci retire la main devant sa bouche et le garçon enfonce sa queue entre ses lèvres. Il tire sur les cheveux et grogne. Du sperme chaud envahit sa bouche et se mélange à celui de son père. Carl sort son membre et relève Katie en tirant sur ses cheveux. Il enlève le bâillon de la bouche de son père qui gémit doucement pendant que sa femme continue à l’enculer avec le gode.- Votre fille a quelque chose à partager avec vous M. O’KEEFE. Vas-y Katie, tu sais quoi faire!La jeune fille avance et presse ses lèvres sur celles de son père. Il a l’air complètement drogué. Il ne résiste pas quand sa fille pousse sa langue entre ses lèvres. Sa bouche s’ouvre. Carl att**** ses vêtements et se dirige vers la porte.- je dois partir, je vais vous laisser vous amuser ensemble. C’est agréable de voir une famille qui partage tout. Je vous verrai à l’école demain Mme O’KEEFE, toi aussi Katie!FIN*********N’oubliez pas de visiter mon blog ou ma page sur Literotica. Merci pour vos commentaires.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kartal escort
free bets bahis siteleri kaçak bahis bahis siteleri canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis sakarya escort bayan sakarya escort bayan webmaster forum izmir escort bayan hd porno bursa escort bursa escort bursa escort erenler travesti tuzla escort kurtköy escort göztepe escort