RER du soir

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Creampie

RER du soirIl était vers 22h, un soir de février, rentrant chez moi en banlieue dans un RER d’ile de france. Un train arrive sur le quai avec un peu de retard mais rien de vraiment inhabituel vers cette heure qui cumule les retards des heures de pointes. S’arrête à mon niveau un wagon entièrement vide et éteint, j’essaye quand même d’y accéder, n’ayant pas peur du noir et aimant rester plutôt au calme en rentrant tard pour me reposer, mais la porte du wagon ne s’ouvre pas expliquant ainsi le fait qu’il soit vide, je me rabat rapidement sur le wagon d’après qui était quasiment vide mis à part quelques voyageurs…sachant que d’autres personnes risquent de monter lors des prochains arrêts et recherchant toujours de la tranquillité, je tente de rejoindre le wagon vide par la porte intérieure qui s’ouvre avec un peu de difficulté mais s’ouvre quand même, je monte à l’étage et trouve une le wagon entièrement vide me pose sur un carré de 3×3 sièges, met mes écouteurs.Quelques minutes plus tard, lors du premier arrêt après notre départ je repère un petit groupe d’amis de 4 mecs tentant de monter dans le wagon sans trop y arriver. Ayant vécu la même situations quelques minutes plus tôt je lance un petit sourire du genre “bien essayé”. Je les vois donc rejoindre le wagon d’après en courant. Etant dans le noir par rapport à la gare je pouvais voir sans être vu. Seuls les lumières des gares venaient perturber le calme auquel je prétendais.Quelques secondes plus tard j’entend du bruit arriver de la porte intérieure qui relie les wagons entre eux, je n’y prête pas trop attention et reste avec la tête appuyée contre la vitre en mode repos. Je vois donc arriver en face le même groupe d’amis des jeunes de 19 à 25 ans à mon avis, plutôt stylé jeune de cité parlant plutôt fort et perturbant ma tranquillité. Ayant 24 ans à ce moment là, et ayant affaire régulièrement à ce type de jeune je sais qu’il ne faut pas trop faire attention à leur présence et limite s’effacer si possible, chose impossible vue comment le wagon était désert.Bref, ils passent à côté de moi en disant qu’ils avaient de la chance de tomber sur un wagon vide et que c’était rare, rien de vraiment intéressant à mon avis, je tourne donc le visage pour regarder à nouveau par la fenêtre toujours avec ma musique. J’entend alors un des mecs me dire bonsoir, mais dans l’esprit de les ignorer je ne répond pas faisant mine de ne pas avoir entendu et espérant qu’ils continuent leur chemin. Le mec insiste donc faisant arrêter son groupe d’amis et se pose face à moi.Ne pouvant l’ignorer davantage, j’enlève mes écouteurs en disant: -oui?-bonsoir me répond-il-bonsoir-tu es seul dans le wagon? -je pense, mais bon plus maintenant à ce que je voisA ce moment là, ses amis se posent donc à coté de moi, je les regarde d’un air inquiet-ca ne te dérange pas qu’on fasse un bout de chemin ensemble?-ben non du tout (alors qu’il était clair que je pensais le contraire, la situation et le faite qu’il fasse noir n’inspirait pas confiance mais je ne laisse rien transparaître)On me pose quelques questions sur d’ou est ce que je viens, ou est ce que je descend et je répond aussitôt.-c’est dans 45 min ton arrêt-oui à peut prêt je leur répond -ben du coup on peut s’amuser rétorque un autre-c’est à dire? (En avalant ma salive)-tu vas vites comprendre t’inquiète en répond un autre qui a fait rire ses potesSentant que la situation allait vers quelque chose d’inconnu, j’att**** mon sac et me lève en disant : désolé je vais devoir vous laisser vous amuser seuls.Le mec en face de moi m’att**** par la main un peu violemment et me tire vers le bas en m’ordonnant de rester. Ne connaissant toujours pas ses intentions, je le regarde en disant qu’est ce que tu veux?Un autre me répond qu’on va jouer à un jeu dont les règles sont claires. Interdit de dire non, que oui à partir de maintenant. Si je n’obéis pas je risque de le regretter.Voyant que je suis en quelque sorte pris au piège et ne voyant aucune issue, je me vois dire Ok.- tu viens d’accepter donc les termes du contrats et tu viens d’appliquer pour la première fois l’unique règle du jeu- met toi à genoux dit un autreAvec quelques secondes de réticences et avec l’aide du mec me tirant vers le bas j’exécute.Nous nous arrêtons sur une gare déserte et arrive à les apercevoir mieux avec la lumière de la gare, il y avait 3 mecs typé beurre et un black, tous güvenilir canlı bahis siteleri les 4 en jogging et avec des doudounes.On m’ordonne d’enlever ma veste, en même temps qu’ils étaient entrain d’enlever leurs doudounes, chose que je fait aussitôt.- bien tu écoutes bien !a ce moment là je pensais qu’ils voulaient me prendre mon argent de ma veste et arrêter de m’embêter, je répond donc:- prenez ce que vous voulez mais svp laissez moi tranquil- tu crois qu’on est des voleurs? Avec un nouveau rire de ses potes- aller à poils rajoute un autre- ah non! Et je tente de me relever mais ils m’empêchent- ca ne se discute pas c’est un ordre, à poils on t’as dit- non, arrêtez les mecs prenez ce que vous voulez mais laissez moi- tu nous prend encore pour des voleurs? J’hallucine, on t’as dit qu’on veut s’amuser et tu as accepté notre contrat, maintenant tu exécutes.- en plus il vient de refuser à 2 reprises, en a rajouter un autre- il va falloir lui apprendre à ne plus recommencer dit le blackC’était la première fois que je l’entend intervenirMe sentant impuissant face à eux je commence par enlever ma chemise et mes chaussures ensuite mes chaussettes pour finir avec mon pantalon avec beaucoup d’hésitations.Cette situation inconfortable et inhabituelle commençais à me faire un petit effet, peut être l’adrénaline ou la peur de l’inconnu, mais je ressentais une demie molle sous mon boxer. J’avais qu’une seule peur c’est qu’ils s’en rendent compte.Il faut dire que je fantasmais depuis quelques mois sur un plan avec des inconnus de type me rendre dans un sauna gay ou piscine pour sortir un peu des plans habituels avec mon sexfriend.Ils récupèrent alors mes vêtements en me disant on va te montrer quand tu n’obéis pas ou que tu refuses d’honorer le contrat que tu as accepté (comme si mon “ok” de tout à l’heure signifiait énormément pour eux! ). Il ouvre une fenêtre et balance mes chaussettes par la fenêtre, en enchaînant je vais te faire cadeau du premier “non”Ne sachant comment réagir, je ne peux qu’accepter en baissant les yeux en signe d’accord.- à poils, c’est à dire tout en rajoute un autre, donc le boxer aussiChose que je fais, en mettant les mains devant mon sexe pour cacher ce qui reste de mon excitation calmée par le jet de mes chaussettesOn me demande aussitôt de mettre les mains derrière mon dosJe le fais.On me fait écarter un peu les jambes pour y insérer un pied qui vient soulever mon sexe comme pour l’examiner avec des petits frottements.A partir de maintenant tout s’accélère, ils baissent leurs jogging avec leur boxers jusqu’aux cuisses et un d’entre eux m’att**** la tête avec les 2 mains pour me diriger vers sa bite. Inconsciemment je fait un non de la tête refusant ainsi cet acte. Il att**** donc mon boxer qu’il balance par la fenêtre tout en soulevant la tête pour me montrer et me rappeler ce que je risque si je continue.Sa queue était circoncise avec quelques poils autour, c’était le plus jeune à mon avis parmi la bande, sa bite affichait fièrement une tige de 18cm fine que je commence à sucer guider par ses mains et toujours avec les mains derrière le dos. A peine elle a commencé à bien raidir dans ma bouche qu’il me fait pivoter vers son pote pour que je m’occupe de lui avec le même gabarit mais un peu plus épaisse. Même épisode, il guide mes vas et viens comme pour contrôler la situation. Je passe donc au 3ème en me retournant qui bande déjà, à ce moment là on s’arrête à une station et j’ai pu apercevoir mieux les bites qui s’offrait à moi, la quatrième celle du black était grandiose, n’ayant jamais eu de relation avec des blacks je constate que la réputation des blacks n’était pas un mythe! A ce moment également, ils remarquent que je bande également.- et bien dit donc, non seulement tu joues avec nous mais tu prends du plaisir également! Tu aimes ça salope!Je ne pouvais que constater que c’était en partie vraie.Je ne répond pas et continue à m’appliquer sur la tâche qui m’a été confiée espérant en finir au plus tôt.On me fait transiter vers le black avec sa queue bien raide, il se branle déjà…Avant que je puisse commencer, il dit qu’il a envi de pisser.Je me pousse pour lui laisser la place d’aller rejoindre les toilettes du wagon, ils se lève et att**** ma main pour m’emmener avec lui. Je me lève donc et le suit abandonnant les autres à leurs branles. Arrivé dans les toilettes, güvenilir illegal bahis siteleri il me dit de m’assoir sur les toilettes. Sentant la suite arriver je lui dit que je suis prêt à tout mais pas pour les plans uro. Il me répond ok dans ce cas tu as 2 choix, soit tu prend tout en bouche et tu avales tout et je ne dirait pas aux autres que tu as refusé, soit tu t’assois et tu te laisse faire en ouvrant la bouche sans avaler et je laisserai les autres juger s’ils te punissent ou pas suite à ce que tu viens de me dire. Je m’assois donc en ouvrant la bouche sans rien dire, il commence ses jets en visant mon sexe puis mon ventre et mon visage et ma bouche pour finir par quelques jets sur mes cheveux. Je n’avale rien, c’est quelque chose qui était plus fort que moi, espérant la merci de ses potes sachant que j’ai quand même fini par obéir. Il me dit de m’essuyer rapidement et m’emmène vers les autres. En arrivant il leur raconte ce qui s’est passé et lance un vote vue ma désobéissance.Il a commencé par dire qu’il ne veut pas me punir vue que j’ai été finalement docile et je n’ai pas groncher.Le plus jeune enchaine que c’est plus drôle s’ils balançaient encore quelque chose. Suivi par les autres avec euphorie. Par contre cette fois ci ils m’ont laissé le choix, ca a été la chemise sans hésiter (il ne reste plus que mon pantalon, ma veste, et mes chaussures) et si je m’en sort bien je ne risque plus d’en perdre d’avantage.Le black me remet donc à genoux devant lui et me dirige vers sa bite sentant encore sa pisse (à vrai dire c’est plus moi qui sentant la pisse que sa bite).La situation m’excite encore une fois et je bande à nouveau, le plus jeune à qui je tourne le dos pour sucer son pote, fait remonter mes fesses pour les examiner et crache dessus pour les lubrifier et aussitôt fait pénétrer un doigt qui passe sans trop de difficulté. Il faut dire que les plans avec mon sexfriend depuis 1 an aident. Il en met 2 à présent en me demandant si j’aimais ça, je répondit que oui. Il commença alors ses vas et viens de plus en plus rapides et tout en crachant dessus de temps en temps jusqu’à ce qu’il introduit un 3eme doigt qui me fait sursauter tout en me faisant mal au début. Il enchaine en disant : tu es bien dilaté ma salope, je ne suis pas le premier à passer par là, je le savais! Hein?- tu as raison, non tu n’es pas le premierIl continua alors à faire ses vas et viens d’une façon frénétique mettant mes fesses en feuIls sortent d’un sac des capotes et un lubrifiant j’ai su à ce moment que je vais vivre ma première partouze et me faire sodo par les 4.Le plus jeune reste sur sa lancée met sa capote et commence à me prendre. Sachant qu’il avait la plus fine, ce n’était pas lui que je craignais le plus, il m’introduit assez facilement surtout après la dilatation qu’il venait de me faire. Tout en continuant à m’occuper du black on me prenait le cul, une sensation jamais ressentie auparavant. Au bout de quelques minutes et sans qu’il jouisse, on me fait pivoter vers les 2 autres partenaires, un nouveau dans ma bouche et un nouveau dans le cul, celui ci était plus épais et je le ressentais plus il me faisait même gémir. Chose qui me donne droit à quelques claques sur les fesses. Au bout de quelques minutes également on me fait pivoter, sans qu’ils jouissent…je suis toujours dans l’expectative. C’est le tour du black, que je redoutait le plus, je prend donc le gel moi même et en met une bonne dose que j’enduit ma rondelle avec calmant ainsi le feu lié aux frottements des 2 autres et anticipants l’arrivée du black. Ca les fait sourire et celui qui m’a pris en second me dit que ça ne sera pas plus dure que lui tout en rigolant. Je me remet donc en place prêt à resucer le plus jeune qui m’avait déjà pris mais qui bande toujours avec comme objectif de le faire éjaculer. Je m’applique donc et commence à ressentir les préparations pour me prendre et je ne tarde pas pour ressentir le premier coup, assez puissant assez directe me faisant mal sur le coup. Apres ce coup il s’arrête me laissant le temps de m’adapter à son calibre. Quelques secondes plus tard il commence ses vas et viens massant ainsi ma rondelle et me procurant même du plaisir par moments.Pendant ce temps, je vois qu’il ne me reste qu’un arrêt avant d’arriver chez moi. Une bonne dizaine de minutes restantes. Je me suis dit que je vais essayer güvenilir bahis şirketleri d’accélérer pour en finir avant. Sur cet arrêt également nous entendons 2 jeunes mecs monter dans le wagon et monter à l’étage. Ils voient la scène et passent à côté de nous en souriant alors que j’avais une bite dans le cul et une autre dans la bouche et se posent à la grande surprise quelques carrés de sièges plus loin.Je m’active donc à sucer le plus jeune tout en essayant d’aider le black sur ses allers venus, jusqu’au moment ou il sort et laisse sa place au dernier qui me fait retourner et me fait allonger sur le dos sur la rangée de sièges en me levant mes jambes pour bien me prendre. Il passe après le black qui m’avait bien dilaté, du coup son passage était bien agréable même si j’avais le cul en feu. Les 3 autres étaient entrain de se branler debout en dirigeant leur bites vers mon visage.Ca y est mon arrêt est annoncé. Je leur dit que j’aimerai bien descendre et que le contrat était jusqu’à mon arrêt (reprenant le même mot “contrat” comme eux). Ils répondent que ce n’est pas fini et qu’ils vont me garder jusqu’au terminus. Je refuse en leur disant que j’ai appliqué à la lettre ce qu’ils m’avaient ordonné et que maintenant ils doivent tenir leur parole. Je vois donc mon pantalon s’envoler par la fenêtre à peine ma phrase terminée. Je pense à ce moment là de comment je vais pouvoir rentrer chez moi et si je vais pouvoir le faire à poils sachant que je suis de nature timide et pas exhibitionniste.J’acquiesce. J’entend les 2 jeunes qui sont dans le wagon rigoler à ce moment là.Je m’applique encore plus pour les faire éjaculer et m’en débarrasser au plus tôt.Apres quelques minutes, j’entend celui qui était entrain de me prendre gémir et il était sur le point d’éjaculer, donnant ainsi le feu vert aux autres pour accélérer leurs branles. Le black appelle les jeunes en leur disant : ne vous branlez pas tous seuls là bas, venez nous rejoindre, il aime le jus notre ami.Ils sont donc arrivés la queue dans la main bien raide excités par la scène qu’on était entrain de leur offrir, et se mettent tous à se branler vers moi toujours entrain de me faire prendre.Au bout de quelques secondes, le plus jeune éjacule sur mon visage en essayant d’introduire sa queue dans ma bouche qui reste fermée suivi par son ami qui était entrain de me prendre qui a ôté sa capote pour m’éjaculer sur le torse, quelques secondes plus tard c’était au tour du 3ème et puis du black. Cette scène m’excita à nouveau et je bande encore.Ils essuient leurs bites sur mon visage avant de les remettre au chaud dans leurs boxers avant de se poser pour attendre le prochain arrêt.Un des 2 autres jeunes demande une capote pour me prendre, je croyais que ça n’allait jamais se finir. On lui en donne une qu’il met et me retourne sur le ventre et me prend aussitôt. Ayant le cul en feu j’avais qu’une seule hâte que cela ne traine pas beaucoup, mais quelques va et viens plus tard, je l’entend souffler fort, en sort et éjacule sur mon torse suivi par son pote sur mon visage assez rapidement.Je me redresse pour récupérer ce qui me reste comme vêtements, et chercher à m’essuyer la semence que j’avais sur moi, mais ils m’ont bloqués en me disant qu’ils ont été contents de jouer avec moi, que j’ai été leur meilleur sujet et pour me remercier ils m’autorisent à me branler. Je me remet donc sur le dos et commence à me branler, le black m’a mis 2 doigts dans le cul pour me masser et me caresser la prostate, au bout de quelques secondes j’éjaculais. On arrivait au même moment à une station et j’ai vu tout le monde disposer en me mettant des petites tapes sur les fesses en signe d’au revoir J’avais donc le sperme de 7 mecs sur moi, dont le mien, je sentais la pisse du black, plus assez de vêtements pour m’habiller, même pas de serviettes pour m’essuyer des semences. Je reste immobile pendant quelques minutes histoire d’assimiler ce que je viens de vivre. Au bout de quelques minutes je me lève et met mes chaussures et ma veste, il faisait assez frais mais c’était surmontable. Je descend au prochain arrêt et avec de la chance je tombe directement sur la sortie évitant de longer ainsi le quai de la gare devant le regards des voyageurs du train et me suis caché. J’ai appelé un taxi qui a été très surpris en me voyant mais je lui ai dit que c’était une embrouille avec ma copine il m’a donc filé un sac qu’il avait dans son coffre pour m’assoir, je ne sais pas s’il m’a cru, au vue des odeurs que je dégageait mais il m’a emmené chez moi assez rapidement.Ceci dit j’ai pris du plaisir et de temps en temps je me branle en pensant à cette soirée. J’espère que vous avez pris du plaisir à me lire.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri didim escort tuzla escort kartal escort izmir escort izmir escort escort ankara izmir partner ankara escort seks hikayeleri escort pendik kartal escort maltepe escort pendik escort gaziantep escort antep escort
bahis siteleri kaçak bahis bahis siteleri canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis sakarya escort bayan webmaster forum bursa escort bursa escort bursa escort