Histoire – Un Week end de désir – Chapitre

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Histoire – Un Week end de désir – ChapitreChapitre I : En ManqueC’était un vendredi soir comme les autres. Le week-end venait de commencer pour beaucoup de monde.Emmy, une jeune fille ayant à peine atteint ses 23 printemps, était en train de s’amuser dans un pub du coin avec des amies pour une soirée spéciale karaoké.La soirée progressait lentement mais sûrement, jusqu’au moment fatidique où, une à une, les amies de la demoiselle quittaient les lieux. Quant à Emmy, elle était chaude comme la braise, surtout après avoir surpris, quelques instants plus tôt, sa meilleure amie dans les toilettes des filles en train de se faire caresser le sexe par un couple, avant de se le faire lêcher dans une cabine individuelle dont la porte était maladroitement fermée. Comme si l’excitation était telle que peu importe qui allait les suprendre, ils continueraient quand même jusqu’au bout dans des râles de jouissances de plus en plus intenses.Voyant son amie se faire traiter comme une reine, l’homme et la femme alternant entre sa vulve, ses seins voluptueux et ses lèvres pulpeuses, selon les demandes de l’amie de plus en plus relachée. Emmy commenca à se caresser sous sa jupe, et à travers son sous vêtement, déjà humide, en essayant de rester le plus silencieuse possible.Elle n’aurait cependant jamais cru sa meilleure amie faire ce genre de choses, elle qui ne paraissait qu’être une parfaite petite sainte nitouche et pour laquelle il avait fallu emmener de force quelques heures plus tôt, pour la sortir de ses livres.Voir sa meilleure amie embrasser goulument ses partenaire improvisés était pour Emmy quelque chose d’à la fois tabou, mais terriblement excitant : elle était ce soir, encore plus déterminée que jamais de se faire défoncer comme une pute. Peu importe qui allait combler son désir, elle devait laisser libre cour à sa lubricité bestiale pour espérer calmer tant bien que mal son excitation. Surtout qu’elle dû abandonner cette scène incroyablement torride des toilettes pour rejoindre le reste du groupe qui ne s’inquiétait déjà plus depuis longtemps de l’absence de la très discrète mais nouvellement découverte ingénue.Mais la soirée n’était pas bonne pour Emmy.Les garçons n’étaient pas vraiment présents, et ceux qui étaient là étaient jalousement gardés par leurs copines, sans la moindre faille pour en détourner un l’espace d’un petit coup aux effets calmants. Son excitation grandissait encore plus lorsque son tour venait de pousser la chansonnette en tenant le micro, source de fantasmes rêveurs de par sa taille.Finalement, Emmy fini par se retrouver seule à la table, toutes ses copines s’étant eclipsées pour une bonne nuit de sommeil, ou de débauche. Peut être que sa meilleure amie était encore dans les toilettes à se faire entreprendre istanbul escort par ce couple, mais Emmy ne voulait pas vérifier. Las de devenir la cinquième roue du carosse en ce moment, mais surtout aux bords de l’explosion sexuelle, les surprendre à nouveau n’aurait pu que frustrer encore plus la ravissante demoiselle esseulée qui ne se sentait plus attirante après quelques semaines dont les seuls compagnons ne furent que ses doigts et son petit vibro déjà bien usé par des années et des années d’utilisation intensive.Elle décida enfin de quitter les lieux pour rentrer chez elle. “Tant pis, ce soir ce sera encore en solitaire”, se dit-elle complètement déprimée.L’objet, qu’elle appelait Bouche-trous s’était trouvé entre ses cuisses depuis ses 14 ans grâce à la magie de la discrétion d’Internet, il avait été son premier et seul compagnon de moments en solitaire, mais également par la suite, un fier outil pour des jeux plus intenses à plusieurs : Emmy avait une curiosité et un appétit sexuel insatiables dès son plus jeune âge. Et malgré l’usure de son jouet, devenu pour elle plus qu’un morceau de plastique, elle ne pouvait se résoudre à le jeter pour le remplacer de manière plus aisée grâce à son âge qui aujourd’hui ne nécessite désormais plus de faire des cachotteries vis à vis de ses parents. Emmy était fière de son indépendance dans son appartement, loin du domicile familial, où chaque tentative d’acte érotique et sexuel plus ou moins prononcé demandait des risques incroyables et une retenue exemplaire, qui allaient à l’encontre de sa libido démesurée. Son appartmeent était devenu le théâtre de ses exploits les plus inimaginables il y avait de cela encore quelques mois, mais aujourd’hui ne reflétait que la tristesse d’une jeune femme seule qui ne comprenait pas pourquoi plus aucun chibre d’homme ne se retrouvait dans ses trous d’amour.Sur le chemin du retour, alors qu’elle parcourait les quelques kilomètres à pieds qui séparait le pub de son appartement, Emmy ne pouvait s’empêcher de penser par mélancolie à son Bouche-trous pénétrant d’abord sa bouche jusqu’à ce que la lubrification soit satisfaisante pour venir caresser d’abord son clito, puis ensuite entrer dans son vagin. Les mouvements de va et vient dont elle a l’habitude de lui faire faire plusieurs fois par jour, lui reviennent naturellement en tête au point d’humidifier encore un peu sa culotte.Mais le souvenir qui lui arriva le plus fort durant le retour, fut la première fois qu’elle réussit à jouir. Bouche-trou était encore inexpérimenté, puisqu’elle ne le possédait que depuis peu finalement, les tentatives d’user de ses talents étant plus que limités.C’était à l’aube de ses 18 ans. avcılar escort Emmy était seule dans le domicile familial et savait que personne ne serait là avant quelques jours. Comme Emmy était en vacances et que toutes ses copines étaient parties, elle s’ennuyait. Mais elle savait surtout que personne ne pourrait la déranger ou museler son plaisir dans cette maison enfin vide. Son copain du moment était également absent. Elle n’avait pratiqué avec lui que des fellations, sans avaler, dans des lieux publics à l’abri des regards, faute de souplesse parentale pour bénéficier d’un lieu et donc de moments plus intenses. Emmy avait décidé de se lâcher à fond et d’exprimer ses désirs les plus sauvages avec ou sans lui ! C’est tout naturellement qu’elle ôta ses vêtements dans le salon pour s’allonger sur le canapé après avoir trouvé un film érotique à la télévision. Emmy commenca à se caresser les seins encore soutenus par son soutien gorge, mais enleva rapidement cette entrave pour un massage mamaire plus intense d’une main. L’autre étant déjà en train de visiter son sexe. Emmy était concentrée devant la scène qu’elle avait sous les yeux, et plus précisément au sexe généreux de l’acteur qui pénétrait avec assiduité, l’actrice. Rien à voir avec ce qu’elle avait déjà connu ! Emmy s’empara délicatement de Bouche-trous, enveloppa ses lèvres autour dansun but de lubrification, le temps de quelques va et viens, pour brusquement se l’enfiler dans sa chatte déjà bien juteuse. Elle accélérait les mouvements dans son vagin avec hardiesse, puis fut stoppée court par une page de publicité.C’en était trop, il lui fallait son fix tout de suite !Elle se dirigea dans sa chambre pour regarder devant l’ordinateur quelque chose de plus sérieux. Mais prenant conscience qu’elle pouvait faire tout ce qu’elle voulait, Emmy se saisit plutôt de la tablette qui traînait non loin dans la salle à manger et se diriga dans la cuisine où elle installa l’appareil de manière à ce qu’il tienne tout seul verticalement.La ravissante demoiselle déjà bien assez excitée comme ça trouva des vidéos aussi diverses que variées, dont le seul point commun était que les femmes y figurant hurlaient de jouissance sans arrêt.Emmy se lêcha la main, pour ensuite se caresser la chatte, la jambe droite posée sur le comptoir. Les sensatons de ses doigts alternant les caresses clitoridiennes et les pénétrations vaginales étaient différentes de d’habitude. Etait-ce que parce qu’elle venait d’adopter une position un peu inhabituelle pour elle ? Emmy voulait en avoir le coeur net et se pencha sur le comptoir tout en se caressant, cambrant ses fesses et écartant légèrement les jambes afin de se retrouver dans une position ressemblant à la şirinevler escort levrette du macho. Cela lui était venu naturellement, loin de ses caresses discrètes dans son lit, ou du missionnaire qui lui avait servi de dépucelage 2 ans plus tôt, mais cette position ne semblait pas la rendre hésitante, loin de là. Emmy mit fin aux caresses pour reprendre en main son compagnon de toujours et le fourrer dans sa chatte serrée, s’imaginant que ce n’était pas un jouet, mais bel et bien le sexe de l’acteur de la vidéo qui défonçait littéralement sa partenaire.Tentant de conserver le rythme et les mouvements de l’homme de la vidéo afin de faire comme si c’est lui qui la baisait sauvagement, Emmy fut prise d’une frénésie, accélérant les coups de la bite artificielle au fond de son trou et l’emmenant à l’aube d’une sensation qu’elle n’avait jamais ressentie auparavant. Elle savait que quelque chose allait se produire, mais ne savait pas quoi exactement. Sans s’arrêter dans cette pénétration intense, ele se redressa et s’affaissa sur la table de la cuisine, posant ses pieds sur le comptoir de manière à bien présenter sa chatte lubrifiée face à la tablette. Tout en continuant de remuer activement la queue en plastique dans son orifice, Emmy dirigea ses doigts libres vers son clitoris tout emoustillé afin de se masturber. La beauté fatale ne mit pas très longtemps à constater qu’elle jouissait, puisque pour la première fois de sa vie, elle venait d’éjaculer. Mais ce n’était pas une petite éjaculation, puisque la cuisine toute entière était aspergée de cyprine, comme si Emmy venait d’exploser de tout son jus d’amour à force de se freiner au fil des années.Après une jouissance exceptionnelle, Emmy continua encore un peu les allers et retours dans son entrecuisse avant de porter Bouche-trou à la bouche. La curiosité et l’excitation l’emportaient sur la raison : il fallait absolument qu’elle goute à sa mouille. D’abord en sucant son jouet, puis ensuite en se lêchant les mains. Le jus dégoulinait tellement de sa chatte qu’il semblait ne plus pouvoir se tarir. Emmy l’envisagea comme outil sexuel et comme tout objet sexuel, il lui fallait s’en servir.Elle continua de branler sa petite chatte de la main gauche afin de faire couler le jus dans sa main droite, ce qui n’épargnait que moins les rares endroits encore secs de la pièce. Elle porta ensuite cette main acquéreuse du précieux liquide vers sa poitrine pour se masser avec. Lorsque la quantité lui sembla satisfaisante, Emmy se mis à masser sensuellement ses jeunes, mais déjà bien charnus seins comme pour les huiler, jusqu’à ce que ses têtons se dressent et deviennent tout durs. En faisant un peu d’efforts, la taille aidant, elle réussi à se lêcher les têtons et les mamelons couverts de son jus, avant de perdre conscience quelques instants le temps de récupérer de ces prouesses intimes. Cela n’a duré qu’un bref instant, mais Emmy se sentait paisible, calme, sereine. Comme si le monde s’était arrêté et qu’elle était la seule résidente de ce monde, enfin libérée par elle-même de sa luxure pour devenir une femme épanouïe.A SUIVRE…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

antep escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri tuzla escort kartal escort izmir partner kayseri escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort seks hikayeleri escort pendik şişli escort gaziantep escort izmir escort etiler escort izmir escort izmir escort
bahis siteleri kaçak bahis bahis siteleri canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis sakarya escort bayan webmaster forum bursa escort bursa escort bursa escort