Je suis une catin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Hardcore

Je suis une catinSur le trajet qui nous mène à Antibes, voila que mon époux à des idées coquines. Tout en roulant, il me demande de quitter ma culotte. Il a soit disant envie de gratter ma petite chatte, qu’il m’a demandé d’épilé.C’est à peu près le seul truc qu’il sait faire, et ou il parvient parfois à me faire jouir, bien qu’il m’arrive souvent de simuler un orgasme.S’il savait les grosses bites qu’elle absorbe ma petite chatte, comme il dit, il ne la trouverait pas si petite que ça.Faut dire que je suis grave portée sur le sexe, depuis très jeune. C’est devenu une drogue, depuis le jour ou mon beau père a profité de l’absence de ma mère, pour me baiser une partie de l’après midi. C’était une découverte pour moi, et j’avoue que, pour une première fois, même si j’ai trouvé cela un peu long, ce n’était pas si mal que ça. D’autant que cet homme d’une cinquantaine d’années, était assez bien monté, et surtout avait l’expérience nécessaire pour éveiller mon jeune corps d’adolescente.Bien sur, ma mère n’a jamais su que je m’étais tapée son mari, mais je ne la remercierais jamais assez de m’avoir fait une petite chatte, qui, quand elle se met à mouiller, est intenable.Depuis cette relation, j’ai toujours aimé le sexe. Au lycée par exemple, je passais mon temps libre dans les toilettes à me caresser les seins et me branler la chatte, à me doigter la pastille. Un jour, j’ai été surprise par une jeune black, une vraie perverse. Elle avait baissé ma culotte, et s’était amusée à doigter mon clitoris qu’elle avait sorti de sa capuche, jusqu’à ce que je crie de plaisir. Pendant toute cette année scolaire, je m’étais même soumise à tous ses caprices.Par la suite, j’ai eu beaucoup de relations.Avec des hommes de tout âge, même marié, qui étaient surpris de mes prouesses au lit. Avec des femmes qui prenaient plaisir à me gouiner, ou des couples à la recherche de nouvelles sensations. Notamment un qui m’avait draguée et m’avait invitée à passer un week-end chez eux, dans leur superbe villa, en partie cachée güvenilir bahis dans les bois. C’était un couple libertin. On vivait nus. La femme était d’une beauté à couper le souffle. Chaque fois qu’elle me croisait, elle me clouait contre le mur, me prenait les lèvres, me donnait de sulfureux baisers. Puis sa main glissait entre mes jambes, qui bizarrement s’ouvraient toute seule. Tendrement, elle caressait ma petite chatte.On faisait l’amour sans arrêt. L’homme avait une cadence et une endurance incroyable. C’est le mari qui me baisais en premier, sa femme prenait le relaie, me gouinait, jouait avec mon petit bouton, jusqu’à me faire hurler de plaisir. Elle était vraiment très vicieuse. Puis, on finissait à trois.Vous vous doutez bien, que je ne suis pas arrivé vierge le jour de mon mariage. Mariage qui, soit dit en passant, m’a été imposé par ma mère, même si j’avais beau lui dire que je n’aimais pas cet homme. Bref, un mariage d’intérêt.« Ce n’est pas grave, me disait-elle, tu pourras sortir, avoir des aventures, prendre un amant ».Si elle savait que le premier amant que j’ai eu, même si ça n’a durée qu’une heure, était son mari.Comme je vous disais, j’ai eu pas mal d’aventures, assez torrides.Déjà, le jour où j’ai enterré ma vie de jeune fille. Ce soir là, j’ai tenu tête toute la nuit, à deux mecs, deux supers mâles, hyper montés. Des baiseurs de première, oh putain, les salauds, comme ils ont joués avec moi. C’est d’ailleurs cette nuit là, que j’ai subit ma première double pénétration.Ils m’ont niquée, enculée, je leur ai taillé des pipes, ce que mon mari n’obtiendra jamais de moi.Le jour de mon mariage, j’étais en chaleur. Une envie folle de prendre un coup de queue. Ca a commencé à la mairie, quand je croisais le regard de Guy, témoin et frère de mon mari. Faut dire qu’il était très séduisant, avec ses moustaches à la Bronson, ses yeux d’un bleus acier.Il dégageait une virilité impressionnante. Tout pour rendre une femme infidèle.Pendant l’apéritif, mon envie allait crescendo. Je trouvais türkçe bahis l’excuse d’aller aux toilettes avec la ferme intention de me gratter la chatte et me doigter le clito, et me faire jouir.Je regagne les invités qui commencent à passer à table. Je suis à côte de mon époux, ce qui est normal, mais très près de Guy, mon beau frère, que je drague du regard.Au dessert, la tradition veut que les nouveaux mariés ouvrent le bal. Non seulement mon mari est nul au lit, mais en danse, c’est l’hécatombe.J’accorde aussi une danse à mon beau père, le mari de ma mère, qui n’oublie pas de me rappeler que ma virginité est partie au bout de sa queue. « Tu te souviens, petite salope, glisse-t-il à mon oreille, ta chatte était toute petite à l’époque »Ma robe de mariée me gène pour danser. Je demande à mes demoiselles d’honneur de m’accompagner aux vestiaires, pour m’aider à me changer. J’ai prévu du rechange. Elles me mettent toute nue, en profitent pour me caresser les seins. L’une d’elle s’aperçoit que ma chatte est toute mouillée.« Oh la vilaine, dit-elle, on ne peut pas la laisser comme ça. Ecarte toi ma chérie »Elles se sont occupées de moi. Une m’a branlée, pendant que l’autre doigtait mon petit bouton, et me mettait un doigt dans mon petit trou. Ces salopes sont parvenues à me faire crier de plaisir quand j’ai atteins l’orgasme. Cela m’a calmée un court instant. Elles m’ont demandées si elles pouvaient rester un moment ensemble. Je les ai regardées en souriant. A peine la porte fermée, que j’entendais déjà leurs premiers gémissements de plaisir.Quand je reviens dans la salle, tous les invités, hommes ou femmes, n’ont d’yeux que pour moi. Je suis vêtue d’une mini jupe, et d’un chemisier noué sur mon nombril. J’avoue avoir mis tous les atouts de mon côté. Et encore, ils ne savent que je ne porte pas de culotte.Je vais de table en table, saluer les invités, dans l’espoir qu’une main se glisse sous ma courte jupe, qu’un doigt caresse ma fente. Rien. J’aurai bien aimé que Guy me mette un doigt ou güvenilir bahis siteleri deux dans la chatte, mais il est resté indifférent, malgré les appels de mon corps en chaleur.Mon mari, lui, est trop occupé au bar avec ses copains.Après une journée maussade, je ne m’attendais pas à avoir une nuit de noce qui me ferait voir les étoiles. Mais je veux assumer mon rang de nouvelle épouse. Je vais à la salle de bains, me lave mes parties intimes, passe une courte nuisette, et rejoins mon époux. Et là, surprise. Mon mari dort les poings fermés. Je pousse un ouf de soulagement, et remercie dieu, de ne pas avoir à assurer mon devoir conjugal. Je décide de descendre prendre un dernier verre.Le bar est faiblement éclairé. Mais je distingue une ombre assise sur une chaise.« Ta nuit de noces est déjà terminé, dit une voix. »Je reconnais Guy, mon beau frère. Je lui explique que son frère s’est endormi.« Quel dommage, poursuit-il…déçu ? »Un peu je lui réponds.« Que puis-je faire pour combler se manque? »Je m’approche de lui, écarte mes jambes pour éviter ses genoux, et m’assied sur lui.« Ca dépend de tes intentions…mais d’après ce que je sent contre ma chatte, c’est actif dans ton short »« Mais tu peux vérifier si tu le souhaite »Je me lève, extrait l’objet de tous mes désirs, le cajole, le décalotte, le branle. Je soupèse les couilles, apparemment pleines. Je me penche et prend sa bite en bouche. Je suce pendant de longue minutes. Jugeant enfin qu’elle est opérationnel, je m’y empale dessus, en poussant un râle de plaisir.Lentement, Guy ôte ma nuisette, embrasse mes seins, tète les bouts. J’entame de lent va et vient, me cambrant sur cette queue qui me fouille la chatte. Il me fait mettre dos à lui, pour pouvoir gratter ma chatte, doigter mon petit bouton sorti de sa cachette.Guy est un phénomène. Il me baise et me sodomise dans toutes les positions. Sans débander, sans même sortir sa bite de ma chatte, il parvient à me faire jouir à plusieurs reprises. Je ne peux rien lui refuser, même quand il demande de lui tailler une pipe, et encore moins quand il me demande de tout avaler.Je l’ai eu enfin ma nuit de noces, au-delà de toutes espérances.Je ne peux pas refuser non plus, quand il me demande de passer le reste de la nuit avec lui.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri didim escort tuzla escort kartal escort izmir escort izmir escort escort ankara izmir partner ankara escort seks hikayeleri escort pendik kartal escort maltepe escort pendik escort gaziantep escort antep escort
bahis siteleri kaçak bahis bahis siteleri canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis sakarya escort bayan webmaster forum bursa escort bursa escort bursa escort