Sarah à la campagne

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Beach

Sarah à la campagneCe jour-là, avec Sarah, on a suivi un petit chemin cabossé qui a secoué la voiture sur au moins cinq-cents mètres. C’était en pleine campagne. Il y avait des champs et des forêts autour de nous. C’était le printemps, mais l’air était encore trop frais pour baiser dehors. Nous avons décidé de le faire dans la voiture, sur les sièges avant baissés.Notre relation adultère durait depuis sept ou huit mois, et nous avions l’habitude de nous envoyer en l’air dans ce genre d’endroit, dans ma voiture, à l’abri des regards. On enlevait tout et on baissait très légèrement les vitres, car nos souffles produisaient rapidement de la buée. Nos parties de baise pouvaient aussi bien durer vingt minutes que deux heures. Cela dépendait de moi, de l’excitation, de ce qu’on se disait en baisant, du temps que je mettais à éjaculer. Quand cela durait trop longtemps, Sarah sortait pisser, à poil au bord des chemins. Moi aussi. Ensuite, on se fumait une cigarette en discutant, puis on reprenait.Ce jour-là, nous n’avons pas vu le vieux bonhomme s’approcher. J’étais couché sur le dos, entre les deux sièges avant, et Sarah me suçait, un genou posé sur le piège passager. Je me souviens que j’étais en train de lui malaxer un sein quand la silhouette s’est immobilisée à hauteur de la portière passager. J’ai bondi en disant :« Merde ! »« Qu’est-ce qu’y a ? » a dit Sarah en me regardant.« Y a un vieux, derrière toi. »Elle s’est retournée et a vu le vieux qui la regardait en souriant. Il avait une vue imprenable sur son cul.Je lui ai fait signe de s’en aller, mais il n’a pas bougé. Il souriait toujours. Il avait une canne. Il portait une casquette et un veston gris. Il avait au moins soixante-quinze ans. Je lui ai refait signe de déguerpir, mais il ne bougea pas. Il matait le cul de Sarah, et sans doute ses nichons qui pendaient comme des cloches sur mes cuisses.Sarah n’a pas cherché à se cacher. Elle s’est tournée vers moi en souriant et en disant :« Laisse-le se rincer l’œil, il a pas l’air bien méchant. »« Mais ça ne t’embête pas qu’il te mate ? »Elle a secoué la tête et répondu :« Non, je m’en fous. Tu ferais quoi à sa place ? »Elle avait raison.A sa place, j’en aurais carrément profité. Sarah avait une bonne paire de fesses et la peau très claire. Elle était brune à cheveux longs et lisses. Sa chatte était poilue, naturelle. J’en raffolais. Ses seins avaient la forme de deux énormes poires qui se balançaient quand elle se penchait en avant.Le vieux souriait toujours et s’était légèrement penché en avant. Je ne lui ai pas refait de signe. Sarah tenait toujours ma queue entre ses doigts, mais j’avais débandé. Elle m’a dit :« Tu préfères qu’on s’arrête ? »Je me akdeniz escort suis tourné vers le vieux et j’ai fini pas répondre :« Qu’est-ce qu’il voit d’où il est ? »Sarah s’est tournée vers lui à son tour, puis elle m’a dit :« Mon anus et ma vulve, sûrement. »J’ai essayé de me mettre à la place du vieux et j’ai senti que je rebandais un peu. Sarah s’est mise à me branler et je lui ai dit :« Ça te fait quoi qu’il voie ton cul comme ça ? »Elle a souri et répondu :« Ça ne me déplait pas du tout. »Derrière la vitre, le vieux bonhomme penché devait se trouver à moins de soixante centimètres du cul de Sarah. Je bandais et elle s’est remise à me sucer. Et moi je regardais le vieux qui se rinçait l’œil. De temps à autres, il se tournait vers moi et remuait la tête d’un air de dire : « Oui, continuez comme ça, c’est tout à fait agréable. »Ma queue était raide et Sarah enroulait sa langue à la base de mon gland. J’aimais aussi qu’elle la passe délicatement sur la fente, en salivant. Mais ce jour-là, nous disposions d’un bonus : un vieux profitait du spectacle ; une jeune nana à poil suçait une queue en lui montrant son cul.A ce stade-là, en général, Sarah finissait par m’enjamber pour se mettre à califourchon et s’empaler sur moi. Elle s’enfonçait ma bite dans la chatte, sans préservatif, et moi je tripotais ses nichons. Mais ce jour-là, elle me suça plus longtemps. Jusqu’à ce que le vieux cogne doucement à la vitre.Sarah se tourna vers lui. Il prononça des paroles qu’on ne comprit pas et elle me dit :« J’ouvre la vitre, ou quoi ? »J’ai hésité, puis répondu :« Pour savoir ce qu’il veut, vas-y. »Elle s’est redressée, assise, puis elle a pivoté vers le vieux et baissé la vitre avec ses nichons à l’air face à lui.Le vieux souriait toujours. Il s’est tourné vers moi en disant :« Elle est bien mignonne, cette petite. »Sarah lui souriait également. Je savais qu’elle avait peu de pudeur, et il est vrai que ce vieux bonhomme n’avait pas l’air méchant. Il a ajouté :« Mignonne à croquer. On peut toucher, un peu ? »Sarah s’est alors tournée vers moi, toujours en souriant. Son regard me disait : « Si ça peut lui faire plaisir… »J’ai regardé le vieux. Ses yeux étaient vissés aux nichons de Sarah, et sans doute au triangle de sa chatte poilue.Elle n’attendit pas ma réponse pour lui dire :« Allez-y. »Il n’a pas attendu qu’elle se répète. Il a approché sa main et j’ai vu un doigt se poser sur un téton, puis sur l’autre. Ensuite, la main a soupesé un sein et le vieux a dit à Sarah :« Tu es bien mignonne, ma petite. »Il a posé sa canne contre la voiture, afin d’avoir les deux mains libres pour soupeser les deux nichons en même temps. Sarah se laissait mezitli escort faire. Elle observait ses vieux doigts qui la tripotaient.J’ai murmuré :« Salope. »Sarah s’est tournée vers moi en souriant, puis elle est revenue aux mains qui malaxaient ses nichons.J’ai pris ma queue entre mes doigts et me suis branlé doucement.Le vieux a dit :« Elle a un bien joli fessier aussi… »Sarah a bien reçu le message. Elle a de nouveau pivoté, vers moi, reposé son genou sur le siège et bombé son cul en direction du vieux. Elle a pris ma queue dans sa bouche et s’est mise à me pomper énergiquement en me fixant du regard. Je lui ai palpé un nichon et j’ai vu le vieux poser sa main sur son cul pour le caresser. Je me suis alors remémoré les mots qu’elle avait prononcés quelques minutes auparavant : « Mon anus et ma vulve. »Je bandais à mort.Sarah m’a dit :« Ça t’excite, on dirait. »Je regardais le vieux qui cramponnait à présent les fesses de Sarah.Je lui ai répondu :« Recule encore vers la vitre. »Elle n’a rien dit, elle a déplacé son genou et calé son autre jambe sous le niveau de la boîte à gants.Le vieux a dit comme ça :« Oui, ma mignonne, c’est bien… »Il s’est penché et, d’où j’étais, j’ai vu qu’il passait son doigt le long de l’anus de Sarah, puis, sans tarder, qu’il le lui enfonçait dans la chatte.Sarah a gémi. Elle ne me regardait plus.Une goutte de sperme a perlé de mon gland et j’ai dit à Sarah :« Recule encore et ouvre mieux ton cul. »Elle m’a regardé et répondu :« Tu ne m’en voudras pas ? »Je lui ai dit :« Non. »Elle s’est un peu éloignée de ma queue, puis elle s’est retournée pour suivre des yeux son cul ouvert qui s’est collé contre le bord de la portière. Le vieux s’est redressé, le temps qu’elle se cale bien, qu’elle assure un appui, que sa vulve soit à la bonne hauteur, juste au bas de la vitre.J’ai alors dit au vieux :« Allez-y. Profitez-en. »Sur ces paroles, sans quitter des yeux le cul offert, il a baissé sa braguette.Sarah l’a vu faire aussi, puis elle s’est remise à me sucer, le temps que le vieux approche sa bite de sa vulve, qu’il l’aligne bien et qu’elle soit assez dure pour la coller contre la moule.Sarah a gémi.Je lui ai caressé les cheveux, tendrement, puis un nichon. Je regardais toujours le vieux qui frottait son gland contre la moule de ma nana. Jusqu’à ce qu’il glisse dedans. Sarah a lâché ma queue et lancé :« Oh oui… Bien au fond, oui… Comme ça… Oui… Putain… »J’ai pris ses deux nichons dans mes mains et je lui ai dit :« Salope. »Elle m’a répondu entre deux gémissements :« Ça te plait ? »« Oui. »« Ça t’excite que je me fasse baiser par un vieux devant toi ? »« Oui. »Le vieux avait accéléré ses mouvements. Il yenişehir escort cramponnait le cul de Sarah en regardant sa queue aller et venir dans sa chatte bordée de poils.Je me suis alors redressé, sans perturber la position de Sarah. Elle m’a regardé faire sans rien dire. Je me suis décalé sur le siège passager et me suis remis à malaxer un nichon, mais à présent j’avais bien en vue la queue du vieux qui pénétrait la chatte de ma nana, sans préservatif. Il avait baissé son pantalon et son caleçon, pour être plus à l’aise.Je me suis mis à me branler, sans lâcher le sein de Sarah.J’ai attendu.Cinq bonnes minutes à mater de cette façon.Jusqu’à ce que le sperme du vieux se mette à couler le long des lèvres humides. Des coulures blanches et liquides, tandis que la queue continuait de faire des va-et-vient dans la chatte et que le vieux disait :« Oh la salope… La petite pute… Oh… Oh… »Au terme de la giclée, il n’a pas débandé. Il a continué à bourrer la chatte de Sarah qui me regardait en faisant :« Oh… Oh oui… Encore… Gicle encore… »Et c’est ce que le vieux a fait, deux ou trois minutes plus tard : d’autres coulées de sperme ont débordé de la chatte de Sarah, pour aller s’emmêler dans ses poils. Elle les a étalées avec ses doigts, puis le vieux s’est retiré. Il a remonté son caleçon, son pantalon, puis rangé sa bite en regardant le paysage autour de lui.Du sperme coulait encore de la vulve de Sarah. Elle l’étalait.Et moi je bandais toujours autant.Des petites gouttes de sperme jaillissaient de temps en temps de mon gland. Je les interceptais et je suçais mes doigts.Sarah avait toujours sa moule au niveau du bas de la vitre quand le vieux a refermé son pantalon et qu’il nous a dit :« Faites quand même attention la prochaine fois. Quelqu’un pourrait vous surprendre en train de faire vos galipettes. »On a éclaté de rire et il s’est éloigné.Il s’est retourné deux ou trois fois, puis il a disparu au bout du chemin.Je suis sorti de la voiture, tout nu, et j’ai pissé dans le fossé en regardant autour de moi. Dans mon dos, j’ai entendu Sarah qui sortait de la voiture à son tour. Elle s’est accroupie à deux mètres de moi, sur ma droite, puis s’est mise à pisser en me regardant. Elle souriait.Une minute plus tard, elle a repris la même position dans la voiture : le cul ouvert au niveau du bas de la vitre. J’ai pris la place du vieux bonhomme et je lui ai enfoncé ma bite.« J’adore. »Je lui ai répondu :« Qu’est-ce que tu adores ? »« Me faire baiser par une vitre. »« Tu aimerais le refaire ? »« Oui, a dit Sarah. Dans un chemin où on sera sûrs que des gens passent. Des vieux ou des moins vieux. Je me fiche de l’âge. J’adore me faire baiser comme ça. Et toi, ça te plait ? »J’ai senti le sperme monter à fond dans mon conduit, mais j’ai eu le temps de lui répondre : « Rien ne m’a jamais autant excité. »J’ai déchargé au fond de sa chatte et j’ai gémi en regardant les coulées de sperme déborder des lèvres bordées de poils de ma nana.:::

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

antep escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri tuzla escort kartal escort izmir partner kayseri escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort seks hikayeleri escort pendik gaziantep escort izmir escort etiler escort izmir escort esenyurt escort avcılar escort kocaeli escort kocaeli escort ankara escort
bahis siteleri kaçak bahis bahis siteleri canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis webmaster forum bursa escort bursa escort bursa escort