Une famille en camping-car (6)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

– C’est pas grave. Ta sœur et toi avaient beaucoup de chance d’avoir une vie sexuelle plus mouvementée que la mienne. Moi, je voulais seulement d’un pénis en moi cette nuit.

– Ne dit pas ça, ça va revenir. Et puis, tu en a aussi profiter avec Alex.

– Oui, mais ça, c’est juste le temps des vacances. Quand nous allons revenir à la maison, la routine reviendra. Ton père baisera ma mère et ma sœur, et moi je ferai comme ci je n’étais au courant de rien.

– Maman, papa dort?

– Oui, il est très fatiguer.

– Tu sais, j’y pense souvent…

– Tu penses à quoi?

– À ce que nous avons fait dans la forêt, l’autre jour avec Alex.

– Ah… tu penses encore à ça…!

– Oui, c’est normal. Tu m’as quand même fait une fellation…

– Maxi… (Maxime coupe la parole).

– Je regrette simplement que ça à était si rapide.

L’érection se forme sous le caleçon de Maxime, sa mère le remarque.

– Arrête Maxime! Je sais où tu veux en venir.

– Excuse moi, maman. Mais quand je repense à tes lèvres et ta langue humide me sucer le gland, je ne peux m’empêcher de bander.

– C’était une erreur…

– Non! Ce n’était pas une erreur. Maman, ce n’est pas e anodin que tu viennes me voir, en me disant que tu as envie d’une bite. Mais qui dirait ça à son fils? Cette nuit, je t’offre mon sexe… regarde comment tu me fais bander. (Maxime descend son caleçon jusqu’aux genoux, dévoilant l’intégralité de son pénis à sa mère).

Jennifer est gênée, ses joues rougissent.

– Je dois admettre… que de prêt, c’est quand même impressionnant. Dit-elle.

Maxime, se branle sous ses yeux.

– Cette nuit, nous avons tout le temps nécessaire. Nous sommes deux et entièrement libre. Dit Maxime.

– Tu encule vraiment ta sœur avec cette bite la…?!

– Bah, oui évidemment!

– Putain, elle doit le sentir passer!

– Si tu veux, tu le sentiras passer toi aussi, maman.

Maxime se met à genoux, et s’avance vers Jennifer qui est assise à côté.

Elle regarde son sexe, mais hésite à le mettre dans la bouche. Elle sait, que si elle commence à le sucer, Maxime en voudras encore plus.

Mais comment résister, face à cette belle bite qui s’offre à elle?

Jennifer sort sa langue, et lèche le prépuce de son fils qui recouvre son gland. Elle ouvre la bouche, pour avaler entièrement sa queue.

– Ohh oui maman… quel coup de langue!

Elle se saisit de son sexe, pour le branler et le sucer plus énergiquement.

– Oh lala, qu’est-ce que tu suces bien! Je comprends pourquoi papa éjacule aussi vite.

– Rassure moi, tu ne vas pas déjà éjaculer?!

– Oh bien sûr que non! Il faut que je te baise avant!

Jennifer se lève. Elle se déshabille entièrement.

Elle s’appuie de dos contre le camping-car, en écartant les jambes.

Maxime s’accroupit pour lécher la moule maternelle. Sa langue humidifie les moindres recoins de sa chatte, pleine de cyprine. Pour excité encore plus sa mère, il doigte sa chatte.

Jennifer tente de maintenir difficilement ses gémissements.

– Oh oui mon fils, lèche moi la chatte!

– Chute maman, les murs ne sont pas épais.

– Oh oui… mais… oh que c’est bon!!! Tu me fais jouir!!

Maxime s’arrête et se relève. Leur langues s’entre mêles et se mélangent.

Il pointe son pénis devant l’entrée du vagin. D’un simple geste du bassin, il s’introduit à l’intérieur de sa mère.

– Nous y sommes… depuis le temps que j’espérais ce moment, je suis entrain de te faire l’amour, maman! Oh oui je baise ma mère!!

– Je la sens bien en moi…! C’est surréaliste ce que nous sommes en train de faire!

– Quelle putain de famille!

– Tu l’as dit!

Jennifer se retourne, dos à Maxime. Elle se penche en avant, Maxime la baise par derrière en la maintenant par les hanches.

Totalement conquise et excitée, Jennifer se lâche totalement, en urinant.

Soudain, la porte du camping-car s’ouvre.

Océane en sort, intriguée par les petits gémissements.

– Ma… maman?! Mais, vous faites quoi tout les deux?!

Pris sur le fait, Maxime continue de baiser sa mère.

– Oh, sœurette! Comme tu peux le voir, je baise maman.

– A quatre heures du matin? Vous êtes sérieux? Putain, tu es vraiment en train de baiser maman?!

Elle s’avance pour voir de plus près la pénétration vaginale.

– C’est… c’est étrange! Presque malsain de te voir niquer maman.

– Tu vois? C’est exactement la sensation que j’ai eu quand je vous ai surpris à baiser. Répond Jennifer.

– Et encore, toi je t’encule petite sœur. Pour l’instant, maman n’a pas eu cette chance.

– A bon? Pourtant d’après ce qu’on a pu voir d’elle, elle aime ça!

– Vous n’êtes qu’une bande de petits voyeurs! Répond Jennifer.

– T’en dit quoi, maman? L’interroge Maxime, en lui mettant les doigts au cul.

– Je vais vous faire voir, ce qu’est une pratiquante de la sodomie! Dit Jennifer.

Maxime s’allonge sur le dos, bursa escort dans l’herbe fraîche. Jennifer se positionne dos à lui.

La bite de son fils, s’enfonce doucement dans son rectum, sans trop de difficulté.

– Oh putain, je la sens qu’elle écarte le trou de mon cul…!

– Tu a tout le temps le cul ouvert, toi! Dit Maxime, faisant allusion que son pénis s’est introduit sans forcer.

– Oui, je me suis amusée tout à l’heure.

Jennifer, accélère les va-et-vient, se faisant profondément enculer.

Elle s’amuse avec la queue de son fils, comme une star du porno, comme une experte.

Maxime ne s’attendait pas à ça.

Océane, est sous le choc. Elle à encore beaucoup à apprendre pour avoir un tel niveau.

– Oh oui maman, putain tu me baises bien!

Ils se relèvent, Jennifer dos à lui, s’appuie contre la table. Maxime l’encule par derrière de toute son énergie.

– Vas-y, oui baise moi mon fils! Oh oui… oh j’aime quand tu m’encule comme ça!

– Tes une grosse salope toi…

– Oh oui, je suis ta salope! Je suis ta pute!

Océane se masturbe sur une chaise devant cette scène ultra hard.

– Tu m’excite tellement, maman…! Ça me fait tellement bizarre quand je réalise que je te sodomise, toi ma propre mère! En plus, sous les yeux de ma sœur!

– On le regretteras sûrement demain, mais la j’ai vraiment envie de profiter d’avoir ta grosse queue en train de me ramener entièrement le cul! Oh putain tu baise bien!

Maxime se retire, admirant l’intérieur du cul grand ouvert de sa mère. Il crache, et entre ses cinq doigts pour élargir encore son rectum.

– Oh putain quel cul!! J’arrive à entrer ma main entière… bordel… je fist le cul de ma mère!!!

– Ohhhhh Maxime…!!!! Oh oui je jouie!! Je ne contrôle plus rien!!

Jennifer éjacule de son liquide vaginale. Maxime ne tiens plus, il se dirige vers sa mère pour lui éjaculer son foutre dans la bouche. La bouche déborde de semences, Jennifer parvient à avaler la totalité. Mais il en reste encore en réserve, que Maxime déverse sur son jolie visage.

Océane est impressionnée par la quantité de foutre qui vient de sortir de la bite de son frère.

C’est encore plus qu’avec elle auparavant.

– C’était… whoa!! Tu la sors d’où toute ta semences que je viens d’avaler? Je crois n’avoir jamais vu autant de sperme sortir d’une bite, même dans un film porno!

– Depuis le temps que je rêvais de pouvoir te faire l’amour, que mon excitation était à son maximum.

– Eh bien tu sais quoi? Je ne regrette pas! Comme quoi, il faut toujours suivre ses rêves!

Quelques heures plus tard, le jour se lève enfin.

L’herbe est mouillés par l’humidité de la nuit, et par les ébats.

La famille se lève est déjeune ensemble à l’intérieur du camping-car. La nuit fût courte pour Jennifer et Maxime. Mais ce matin, aucun ne regrette.

Sous l’air étonné de Julien, Jennifer prend le petit déjeuner en petite tenue, devant les enfants.

Il se demande pourquoi, elle se montre comme ça devant eux. Plus rien ne semble la gênée.

– Tu te montre en petite tenue devant les enfants, chérie?

– Ils sont grands maintenant. Ça ne les choquera pas de me voir dans cette tenue. En plus, j’ai chaud! Pas vrai mes amours?

– Oh… non t’inquiètes pas maman, fait toi plaisir. Tu peux même te mettre entièrement nue. Répond Maxime.

– Ne me tente pas, je pourrais le faire. Dit-elle avec humour.

Plus tard, Julien s’éloigne dans la forêt pour aller faire ses petites commissions.

Ce qu’il ne sais pas, c’est que Océane a aussi emprunter ce chemin, quelques minutes auparavant. Sans le savoir, il se rapproche d’elle, et il l’a remarques.

Accroupie, Océane écarte ses lèvres vaginales pour uriner, sous les yeux de son père. Il ne va pas la déranger, il s’éloigne plus loin. Mais au moment de s’éloigner, il l’entend gémir. Il hésite, mais par curiosité il va voir. Cacher derrière un arbre, il découvre sa fille se faisant du bien avec son sex-toy rose. Elle l’enfonce complètement au fond de la chatte. En quelques secondes, Julien se met à bander. Il souhaite se branler, il est excité.

Pendant ce temps là au camping-car, Maxime et sa mère en profitent. Appuyer contre la table, Jennifer, à genoux suce son fils. Ils peuvent se faire surprendre à tout moment.

– Monte sur la table, je veux te baiser maman!

Jennifer s’assoit sur la table, face à lui. Pressé de baiser sa mère, il lui écarte le string qui recouvre sa belle chatte lisse, et il enfonce son pénis en elle, toujours sans aucune protection. Une petite éjaculation interne, et sa pourrait être la catastrophe.

– Oh oui je sens que ça vient, maman!

– S’il te plaît, retire ta bite de ma chatte avant qu’il ne soit trop tard.

A la seconde prés, Maxime se retire et étale son foutre sur la chatte de sa mère. C’était rapide, et heureusement. Julien franchi la porte. Jennifer remet correctement son string pleine de sperme.

Julien bursa escort bayan entre dans la chambre pour se changer avant de reprendre la route. Jennifer l’accompagne.

– Ça va chéri? Dit-elle.

– Oui, ça va.

– Je te sens un peu speed.

– Regarde mes mains et mon caleçon… (il a du sperme sur les mains ainsi que des tâches sur le caleçon).

– Oh… tu t’es branler?

– Je suis tombé sur Océane qui se faisait du bien avec un sex-toy… ça m’a excité, mais je m’en veux.

– Oh c’est rien que ça?

– Bien oui…

– Mais c’est rien, chéri. Océane est une femme maintenant, c’est normal qu’elle t’excite quand elle fait des trucs cochon devant toi. Elle t’a vu?

– Non… mais je ne pensais pas que tu allais être si souple… quelque chose à changer en toi, tu n’es plus la même je trouve.

– J’ai eu le temps de réfléchir à plein de choses…

– Plutôt bons… ou mauvais…?

– Bien… je dirais plutôt bon…

Jennifer se rapproche, mais Julien à les mains baladeuses. Il caresse tout son corps. Les cheveux, le cou, les seins, le ventre… et la chatte, qu’il trouve particulièrement humide.

– C’est moi qui te fait autant mouillé…?

Gênée, Jennifer ne peut pas lui dire que c’est le foutre de son fils…

– Étrange cette substance blanche sur ton string, qui se colle à mes doigts… sa ressemble beaucoup à du sperme. Ce n’est pas celui de Maxime? Vous avez fait quoi pendant que je me branler dans les bois, hein…? Dit-il en plaisantant.

– Bah en fait… pendant que toi tu te branler dans la forêt, moi j’ai du utiliser mon gode fétiche, avec plein de lubrifiant. J’y suis allée tellement fort, que ça à fait cette substance bizarre.

– Fait moi voir ça de plus près…

Jennifer est assise sur le lit, Julien lui retire le string. Il commence à la doigter, et a lécher sa chatte mélangée de cyprine et de sperme.

Ils font l’amour depuis plusieurs heures, quand enfin la porte de la chambre s’ouvre.

Ils reprennent la route, direction la mer.

Ils arriverons à destination d’ici une heure.

Cela fait maintenant deux heures qu’ils ont repris la route.

Discrètement, Océane est entrée dans la chambre des parents, récupérer le gode de sa mère. Cette fois, elle est bien décidée de le rentrer dans le cul. Maxime va l’aider.

Océane est totalement nue. Appuyée contre la table, elle offre son fion à son frère pour qu’il la dilate suffisamment. Il crache et lèche son cul, pénétrant ses doigts et sa bite à l’intérieur. Il enduit le gode de sa mère avec un lubrifiant.

Jennifer, témoin de la scène, prétexte une envie pressante auprès de Julien, afin qu’elle rejoigne ses enfants.

– Laisse-moi faire, Maxime…

– J’allais y arriver, maman.

– Je sais! C’est juste une excuse, pour pouvoir brouter le minou de ma fille…

Elle lui essuie la chatte avec sa langue, mais aussi son trou du cul déjà bien humidifier.

– Mmhh oui maman… broute moi le gazon!

Jennifer, va dans la chambre récupérer un strapon. Elle le met autour de la taille.

– Prépare toi ma puce, maman va t’agrandir le trou du cul!

Mais avant, elle la baise par la chatte, pour humidifier son strapon.

Océane se décontracte et se laisse aller… difficilement, les premiers centimètres sont durs à entrer. Mais en y allant doucement, et en prenant le soin de bien mettre du lubrifiant, la bite de sa mère parvient à être au fond de son cul. Elle l’a tiens par la taille, et elle l’encule avec des va-et-vient réguliers, sous l’œil de Maxime, qui se masturbe.

– Oh maman! Oui baise moi le fion! Oh la la que tes bonne avec ta grosse bite!

– Ça te plaît, hein petite pute? Tes comme ta mère toi!

Les minutes passent. Il est temps pour Océane de recevoir le gros gode dans le cul. Jennifer remplace son gode actuel, par celui là.

Elle s’allonge sur le lit parental, en attendant que Océane monte sur elle pour s’encastrer le gode.

Accroupie sur, et face à sa mère, elle parvient à s’agrandir le cul avec ce fameux gode.

Océane gémi. Mais la porte de la chambre est fermé. Julien, n’entend rien avec le bruit du moteur.

Maxime, se positionne sur le lit et à genoux, au côté du visage de sa maman, pour qu’elle le suce. Elle s’exécute sans discuter. Il l’a baise jusqu’au fond de la gorge. L’éjaculation est proche, il sens que ça vient… il souhaite encore remplir la bouche de sa mère…

Mais soudain, le camping-car ralenti.

Jennifer retire et range le strapon. Tout le monde se rhabille, et regagnent leur place.

Ils sont arrivés, déjà.

Il est temps de prendre les serviettes et de profiter du soleil, et de la mer atlantique.

L’endroit semble calme, mais il y à beaucoup de voitures sur le parking.

En descendant vers la plage, il y à pas mal de monde. Mais la famille préfère éviter d’être au milieu de la foule. Ils se mettent à l’écart de la zone de baignade, car c’est la qu’il escort bursa y à le plus de monde.

Ils trouvent plus loin, un coin un peu moins peuplé, vers les dunes de sables. Il y à un grand rondin de bois, ce qui permettra de s’appuyer et de s’asseoir. Les voisins les plus proches, sont à une dizaine de mètres. Un couple avec des enfants.

Une fois sur place, ils posent leur serviettes.

Mais au moment de se mettre en maillot de bain, Océane s’aperçois qu’elle à oubliée de le mettre.

– Oh non, j’ai oubliée mon maillot de bain!

– Ce n’est pas grave, retourne au camping-car le prendre. Dit Julien.

– Oh non, il est trop loin!

– Bon bah… pas le choix… à poil! Dit Jennifer en rigolant.

– C’est pas grave, je vais garder ma jupe!

– Mais non, c’est idiot chérie. Vas-y en sous vêtements, c’est pas grave. Répond Julien.

– Bah… euh… le problème… je l’aurai bien fait, oui. Mais… je ne porte pas de sous vêtements…

Océane, dans la précipitation, n’a pas eu le temps de remettre ses sous vêtements, qui traînent encore dans le couloir du camping-car.

– Ah… alors à poil, comme le dit ta mère…

– Non, ne vous inquiétez pas, je vais restée comme ça.

Content de retrouver la mer, Julien y va, et plonge dans les vagues.

Jennifer, enfonce le parasol dans le sable.

Maxime s’assied sur le rondin de bois, dos à la mer.

Océane, s’allonge sur sa serviette, un genou levé. Sa chatte est légèrement visible.

– Alors comme ça… tu traîne sans culotte, ma fille?

– Ouai bah ça va, j’ai pas eu le temps de me rhabillée.

Jennifer, s’allonge elle aussi sur sa serviette, a côté d’Océane.

– Regarde moi… dit-elle.

Elle se retourne, et elles s’embrassent langoureusement avec la langue, sous le regard du couple en face, qui s’interroge.

Elles sont toutes les deux sur le dos. Jennifer, excitée de savoir que sa fille ne porte rien sous sa jupe, en profite pour caresser discrètement le clitoris de sa fille. Elle relève légèrement sa jupe, pour faciliter les caresses.

– Tu mouilles ma fille.

– Ce sont tes caresses qui m’excitent… tu devrais faire attention à ce que papa ne revienne pas.

– T’inquiètes pas…

Jennifer, stoppe les caresses avec son doigt.

Car elle souhaite faire gémir sa fille, alors il faut passer à la vitesse supérieure.

Elle aplatie sa main entière contre sa chatte, et elle l’a caresse.

Océane se cambre de plaisir, sa respiration augmente.

– Mhm…. Mhm… oh oui maman…! Oh oui branle moi!

Julien, arrive au loin. Jennifer s’arrête et pose sa main sur son ventre.

Océane ne s’est pas rendu compte que sa jupe était relevée, et que l’ont voyait toute sa chatte.

Julien, lui fait remarquer.

– Euh… Océane… fait attention, a moins que tu souhaites un bronzage intégral… je vois ta chatte!

– Oh merde… oups, merci papa!

Julien, s’allonge a côté de Jennifer, puis ferme les yeux.

Mais Jennifer, aime jouée avec le feu. Elle recommence à caresser sa fille avec sa main.

– Maman, arrête! Chuchote Océane.

– J’ai envie de toi…

– Moi aussi… mais des gens nous regardent!

– On s’en fous des gens, ils ne nous connaissent pas! J’ai envie de te dévorer la chatte!

Les deux filles, se dirigent vers la mer. Elles s’assieds dans l’eau.

L’une contre elles, elles se font mutuellement des caresses intimes. Le peu de gens qu’il y a à côté d’eux, ne les dérange en rien. Mais elles tentent quand même de rester discrète.

Océane se lève, et se met face à Jennifer, en écartant légèrement les jambes.

– Bouffe moi la chatte, maman!

Difficile, pour le peu de gens qu’il y à autours, de ne pas se rendre compte de la situation.

Une femme les interpelle.

– Bonjour… excusez-moi… désolée de vous déranger… je veux simplement vous dire que c’est formidable ce que vous faites. Voir une mère et sa fille, faire ça en public sans gêne, c’est ce qu’il y à de plus beau. Bravo!

– Merci madame… mais comment savez-vous que c’est ma fille…?

– Oh bien… il ne faut pas avoir le bac pour voir que vous vous ressembler beaucoup! Bon, je vous laisse à vos occupations…

Étonnée par la réaction inattendue de cette femme, Jennifer redouble d’énergie pour lécher sa fille, qui gémi. Océane prend soin de vérifier si Julien ne se lève pas.

Jennifer, doigte le cul de sa progéniture, encore bien dilaté.

– Dommage, j’aurais du prendre mon gode pour finir ce qu’on à commencer!

Océane, se rassied, et recommence à caresser l’entre jambes de sa mère.

Soudain, Maxime les rejoint.

– Tiens, salut Maxime! Dit Jennifer.

– Hey maman… je vois que l’ont se fait plaisir… je t’ai vue bouffée la chatte d’Océane juste avant.

– Sale voyeur! En plus tu bande!

– C’est normal, je n’ai pas pu jouir tout à l’heure!

– Alors saisie ta chance de jouir maintenant…!

– Quoi, la devant tout le monde?!

– Il y à seulement quelques personnes, en plus ils se sont éloignés…

– Bien…

Maxime libère sa bite sous les yeux de maman, qui s’en saisie. Elle commence alors une fellation baveuse et profonde.

A suivre…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri tuzla escort kartal escort izmir partner film izle gaziantep escort etiler escort ankara escort kocaeli escort kocaeli escort izmir escort izmir escort izmir escort antep escort seks hikayeleri şişli escort mersin escort gaziantep escort escort mecidiyeköy almanbahis almanbahis almanbahis yeni giriş almanbahis giriş almanbahis giriş isveçbahis giriş isveçbahis yeni giriş isveçbahis isveçbahis giriş isveçbahis yeni giriş şişli escort kayseri escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort esenyurt escort avcılar escort
bahis siteleri kaçak bahis bahis siteleri canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis bursa escort bursa escort bursa escort