Ma voisine Audrey – 4

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Ma voisine Audrey – 4La semaine suivant notre dernière rencontre, durant laquelle nous avons utilisé amplement un mélange à l’aspect merdique, je sorti sur mon patio et aperçu le père d’Audrey avec sa nouvelle copine et deux filles que je présumais être de cette dernière. Ils étaient tous complètement nu. Les deux filles avaient une poitrine presque complètement plate mais pourvue de mamelons ayant environ un demi-pouce de projection. Je pensai alors qu’elle devait avoir entre dix et douze ans mais je trouvais que leur figure avait les caractéristiques de personnes plus âgées. J’allais être fixé très bientôt. Je m’approchai de la rampe de mon patio et salué Gaétan. «Salut Gary, Audrey m’a dit qu’on pouvait se mettre nu» «C’est exact. Comme tu vois, je suis nu aussi» lui répondis-je. «Tu connais ma nouvelle copine Hélène» dis-t ‘il. «Oui, tu me l’as présenté il y a quelques mois à l’épicerie, allo Hélène! Fis-je. On est bien tout nu n’est-ce pas. » Mentionnai-je. «Absolument. Quand Gaétan m’a dit qu’on pouvait prendre du soleil tous nus sur le patio d’Audrey, j’étais totalement emballé. Mes filles aussi. Oh, c’est vrai tu ne les connais pas. Je te les présente. Voici d’abord Vanessa, elle a 19 ans et demi. Et voici Françoise, elle a eu 18 ans récemment. Tu dois penser qu’elles paraissent beaucoup plus jeunes à la vue de leurs seins plats. Mais que veux-tu, la nature en a décidé ainsi» répondis Hélène. Elle continua « Par contre, comme dit l’adage, elles ont fait contre mauvaise fortune bon cœur. Comme elles ont des poitrines d’enfants, elles excitent bon nombre de jeunes hommes qui peuvent laisser libre court à leur fantasme d’avoir des relations sexuelles avec des jeunes filles. Vanessa, conte leur ce qui vous est arrivé récemment.»Vanessa s’exécuta. « Pour faire une histoire courte, nous étions dans un bar un vendredi soir, Françoise et moi et deux beaux jeunes hommes, bien mis, sont venus nous faire du charme. Au fil de la soirée, j’ai pris les devants et leur ai offert de venir chez nous passer la nuit. Ils étaient vraiment surpris de cette offre en regard de la présence de ma mère. Après leur avoir expliqué que celle-ci n’avait aucun problème avec ça, ils acceptèrent. Comme il était déjà passé minuit, ma mère était déjà couchée à l’étage. On ne fit pas de bruit.»Vanessa poursuivi « Une fois dans notre chambre située au sous-sol de la maison, Nous nous sommes tous mis rapidement à poil. À la vue de nos poitrines plates, l’un d’eux a dit «Hein! Vous êtes seulement des jeunes filles» Qu’est-ce que ça peut bien faire? Dis-je « Ben on ne peut pas avoir des relations sexuelles avec des jeunes filles» Pourquoi pas répliquai-je. À voir vos pénis durement bandés, je pense que ça vous tente. « Mais qu’elle âge avez-vous?» Demanda-t-il. «Françoise a treize ans et demi et moi quinze» mentais-je « Vos visages font plus âgés avec vos maquillages» continua t’il. «On le sait, c’est pourquoi on peut entrer dans les bars avec des fausses cartes» mentais-je encore puisque nos cartes étaient tout à fait légales. «Pis tu nous dis que ta mère qui est d’accord avec ça. Elle est au boute ta mère!» Tout en jasant on avait commencé à les masturber et ils se laissaient faire. «Wow! C’est excitant mais je ne suis vraiment pas à l’aise.» mentionna l’un d’eux ne sachant pas la vérité qu’elles étaient majeure.Mais il était trop tard, ils étaient trop excités. On passa rapidement à l’étape suivante en engouffrant leur bite dans nos bouches pour les sucer. N’en pouvant plus, ils éjaculèrent dans nos bouches. On s’est reposé un peu et on a recommencé à les masturber. Ça n’a pas été long pour bander à nouveau. güvenilir bahis On s’est mise à quatre pattes et ils ont enfilé leur pénis dans nos vagins. Ils se firent aller comme ça un bon cinq minutes et ont changé de place. Finalement ils ont éjaculé leur foutre dans nos vagins et on s’est endormi.Au matin, ma mère est entrée dans la chambre toute nue et leur a demandé ce qu’ils faisaient là avec ses jeunes filles. D’abord surpris de voir apparaître ma mère, et surtout toute nue, ils répondirent que c’est ses filles qui les avaient invités. «Ça vous donne pas le droit de fourrer des jeunes filles de leur âge» répliqua ma mère complice. «On était tellement excité, qu’on a pas pu se retenir. Allez-vous nous dénoncer» dis l’un deux. «Ça va dépendre de ce que vous allez faire pour moi» répondit ma mère. Apeuré, ils répondirent être prêt à faire n’importe quoi. «Vous allez devoir revenir un autre jour pour ça. Je veux d’abord connaître vos identités et vos coordonnés» Les deux jeunes hommes s’exécutèrent. Ma mère les rassura et les invita à déjeuner. Les gars, voulait se rhabiller mais je leur ai dit qu’on vivait nus dans la maison et qu’ils se rhabilleraient juste avant de partir. Ils ne s’opposèrent pas, et on se rendit tous nus dans la cuisine. Ils ont déjeuné, se sont rhabillés et sont partis. «Vous ne leur avez pas révélé la vérité» dis-je. «Non, on va se revoir de toute façon. J’ai bien l’intention de profiter d’eux avant de leur révéler la vérité. Je vous en reparlerai quand ce sera fait» répondit Hélène. ————————————————«Moi je sais qu’ils sont majeures mais j’en profite quand même» dit Gaétan. «Quand je mets ma bite dans leur vagin et que je vois en même temps leur poitrine plate, je m’imagine en train de fourrer des jeunes filles. Je sais que c’est tordu mais c’est un fantasme très excitant.» «Wow! Chanceux, j’aimerais bien être à ta place» répliquai-je. « Je suis sûr que ça plairait aux filles, n’est-ce pas les filles?» Dit Hélène à Vanessa et Françoise. «C’est quand tu veux. On peut faire ça tout de suite» répliqua Vanessa. «Ok on fait une partouze» dit Hélène. «Pourquoi pas une orgie» dit Audrey qui venait de sortir dehors. «C’est bon, j’avise ma femme et je traverse chez vous.»«Je traverse chez Audrey, il va y avoir une orgie» dis-je à Genny. «Oh j’arrive dans quelques minutes, je ne veux pas manquer ça» dis Genny. «Gaétan est là avec sa copine et les deux enfants de celle-ci. Ils ont la poitrine plate de jeunes filles mais elles ont 18 et 19 ans et demi.» «Wow! Ça doit être excitant de voir ça» dis Genny. «Mais en, en plus j’ai été invité à les fourrer» répliquai-je. «Super. Profites en en masse mon chéri, je suis contente pour toi». Sur ce, j’ai traversé chez Audrey.Au même moment, Émilie est arrivé. Elle avait le crane complètement rasé. «J’ai dû me faire rasé le crane, tellement mes cheveux étaient mêlés et collés. Mais j’aime ça, je peux me faire verser sur la tête n’importe quel cochonnerie et c’est maintenant facile à nettoyer».Je me suis assis sur une chaise et Françoise est venu s’assoir sur moi et me faire un gros câlin et me frencher. Ma femme arriva. Françoise est allée s’étendre sur la table. J’ai approché ma chaise pendant qu’elle écartait ses lèvres vaginales pour me montrer l’intérieur de son vagin. J’ai commencé à lécher ses lèvres vaginales puis j’ai entré ma langue dans son vagin le plus profond possible pour lécher l’intérieur de celui-ci. Puis j’ai entrepris de la faire jouir en léchant goulument son gros clitoris. Celui-ci ayant un quart de pouce de diamètre se projetait de un demi-pouce une fois bandé. güvenilir bahis siteleri Elle n’avait pas été bien pourvue en fait de seins mais l’avait été en mamelons et en clitoris. Elle haleta de plus en plus vite et poussa un petit cri de satisfaction.Pendant ce temps, Vanessa était en train de me sucer. J’étais super bandé. «Merci Vanessa, je vais maintenant fourrer ta sœur.» lui dis-je. J’approchai le gland de mon pénis de l’entrée du vagin de Françoise et commençai à la pénétrer doucement jusqu’à ce que mon pénis de 10 et demi pouce soit entièrement entré. Puis je fis des mouvements de va et vient lentement au début puis après 5 minutes à ce rythme j’accélérai de plus en plus vite jusqu’à ce que j’éjacule dans son vagin. Françoise se releva et Vanessa plaça sa bouche à l’entrée de son vagin pour ramasser mon sperme et l’avaler.«C’est à mon tour» dit Vanessa. Je répétai le même manège qu’avec Françoise. Vanessa avait cependant un clitoris encore plus gros que sa sœur avec l’apparence d’un petit pénis. Il avait environ trois huitième de pouce de diamètre et près de trois quart de pouce de projection une fois bandé. Je l’ai léché et sucer jusqu’à ce qu’elle jouisse en laissant échapper un flot de fluide vaginal auquel je ne m’attendais pas. J’étais comme une femme qui reçoit un lot de sperme en pleine figure. Ma femme s’est précipitée pour me lécher tout le visage et avaler le fluide. Comme Vanessa l’avait fait, Françoise était en train de me sucer pour me faire bander. J’ai pénétré Vanessa et fait aller et venir mon pénis mais je me suis retiré avant d’éjaculer. Je me suis rapproché de sa figure et lui ai éjaculé en pleine face. «À ton tour de te faire crémer» lui-dis-je. Comme pour Françoise, ma femme s’est précipitée pour lécher et avaler tout le sperme.«Je propose de débuter l’orgie en se graissant avec de la bouette. Je vais aller activer le trou de bouette sur le terrain.» dit Audrey. Elle se dirigea dans la cour arrière où il y avait un trou de bouette presque séchée. Elle s’écarquilla au-dessus du trou et pissa une grande quantité d’urine. Après, avec ses doigts, elle mélangea la pisse et la terre. «Il en faut beaucoup plus» continua-t-elle. «Allez-y les filles» dit Hélène. Vanessa et Françoise se dirigèrent vers le trou de bouette. Chacune leur tour, ils se placèrent au-dessus du trou et laissèrent échapper une bonne quantité d’urine qu’Audrey mélangeait à chaque fois avec ses doigts. «Il en faudrait encore au moins deux autres pour avoir une bonne quantité de bouette à la pisse.Y manque pas de terre mais il faut plus d’urine» mentionna Audrey.Hélène et ma femme se portèrent volontaires. Ils se positionnèrent chacune leur tour au-dessus du trou pour pisser une grande quantité d’urine. Audrey mélangea le tout avec sa main. «Le mieux, c’est de s’asseoir dedans pour commencer. Je m’exécute la première» dit Audrey. Ses fesses, sa vulve, le bas du ventre et le haut des cuisses furent immédiatement maculé de bouette. Elle en prit ensuite avec ses mains pour se couvrir les seins. «Au suivant» dit-elle. Ont suivi dans l’ordre, Émilie qui s’en ajouta sur la tête, Genny, Hélène, Françoise et Vanessa. Gaétan et moi furent les derniers, nos fesses, notre bite, nos testicules, le bas du ventre et le haut des cuisses furent bien couvert de bouette.————————————————————————–On laissa sécher la bouette et on passa à l’étape suivante. Émilie arriva avec plusieurs contenants à presser de moutarde, de ketchup et de mayonnaise. «Vous avez sans doute deviné que le but du jeu est de s’asperger l’un et l’autre sur tout le corps» iddaa siteleri décria Audrey. «Ok, trois, deux, un, zéro» continua-t-elle. Tout le monde s’est précipité sur les contenants et s’en est donné à cœur joie pendant une bonne vingtaine de minutes. On était tous dégoulinant de condiments de couleur rouge, jaune et blanc partout sur le corps, même dans les cheveux. De plus, la bouette qu’on avait sur le corps était aussi bien imprégnée de ces substances qui y collaient. Le patio, la table et les chaises y avaient gouté aussi. «Assoyez-vous tous autour de la table, je reviens» nous dit Audrey. Audrey ne manquait pas d’imagination pour nous couvrir de toutes sortes de substances. Elle est revenue avec un sac de farine et deux douzaines d’œufs. Elle a demandé l’aide d’Émilie pour la suivre avec les œufs en faisant le tour de la table. Elles nous ont passé chacun notre tour en nous aspergeant de farine et en cassant trois œufs sur nous; un sur la tête et un sur chaque omoplate. Ça dégoulinait sur nous. Elles se sont ensuite fait la même chose. C’était extraordinaire comme sensation. Mais ce n’était pas fini. Audrey et Émilie sont retournées dans la maison préparer autre chose.Dans une grande chaudière, elles versèrent le contenu de deux douzaines de boîtes de soupe aux pois, deux tasses de sucre, quatre tasses de sauce tomate et trois tasses de farine. Elles brassèrent le tout et séparèrent le contenu dans trois chaudrons. Audrey ressorti avec le premier chaudron et versa tout le contenu sur la tête d’Hélène et de ces deux filles. Émilie ressorti avec le deuxième chaudron et ce fut au tour de Gaétan, Genny et moi de subir le même sort. «Hélène va chercher le dernier chaudron pour verser la mixture sur ma tête et celle d’Émilie». «Je dégouline encore, je vais salir le plancher» répliqua Hélène. «Ce n’est pas grave, il est déjà crotté» dit Audrey. Hélène alla chercher le chaudron et versa la mixture sur la tête d’Audrey et d’Émilie qui avaient pris place autour de la table.Tout le monde dégoulinait. «On doit rester comme ça pour le reste de la journée» précisa Audrey. Personne ne protesta. C’est drôle à dire mais on aimait tous la sensation de tout ce qui nous collait à la peau.«Maintenant, l’orgie ne peut être complète sans une bonne baise» dit Audrey. Comme bonne maîtresse des lieux, elle désigna qui serait avec qui. Hélène et moi, Genny et Gaétan, Émilie et Vanessa puis Françoise avec Audrey. Hélène, Genny, Gaétan et moi avons eu droit aux fellations, aux cunnilingus, à la pénétration vaginale, à la pénétration anale homme/femme ainsi qu’au fisting vaginal et au fisting anal, ce dernier autant pour les femmes que les hommes. En ce qui concerne les couples féminins, elles se sont fait des cunnilingus, du fisting vaginal et du fisting anal. Les plottes et les trous de cul étaient tous agrandis. On passa le reste de l’après-midi comme ça en attendant le souper. Audrey commanda de la pizza et demanda à sa mère de nous l’apporter. On s’est tous muni d’un contenant à presser de moutarde, de ketchup ou de mayonnaise, on a attendu caché derrière un mur où elle ne pouvait nous voir en arrivant.Quand elle est arrivée, elle a entré la pizza dans la maison et s’est présenté ensuite à l’arrière. On est alors sorti de notre cachette et on a littéralement vidé nos contenants plein de moutarde, de ketchup et de mayonnaise sur sa face, ses cheveux et ses vêtements. Quand elle a vu comment on était affublé, elle s’est mise à rire et a enlevé ses vêtements. Pendant ce temps, Audrey est allée chercher de la bouette dans le trou avec un chaudron et est revenu discrètement sur le patio à l’arrière de sa mère Susan et lui a tout versé sur la tête. Comme Susan adore se faire graisser de toute sorte de substance, elle était contente.Susan est restée manger avec nous. Après le souper, ce fut le grand nettoyage avec le boyau d’arrosage.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

antep escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri tuzla escort kartal escort izmir partner kayseri escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort seks hikayeleri escort pendik gaziantep escort etiler escort izmir escort esenyurt escort avcılar escort kocaeli escort kocaeli escort ankara escort ankara escort izmir escort escort izmir izmir escort almanbahis almanbahis almanbahis yeni giriş almanbahis yeni giriş almanbahis almanbahis yeni giriş isveçbahis isveçbahis giriş isveçbahis isveçbahis giriş isveçbahis giriş
bahis siteleri kaçak bahis bahis siteleri canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis bursa escort bursa escort bursa escort