Humiliée et dominée par une beurette – Fait

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Humiliée et dominée par une beurette – FaitIl m’arrive fréquemment d’avoir des rapports avec d’autres femmes lors de rencontres ou soirées auxquelles je participe. Dans la plupart des cas nous sommes assez encouragées par les hommes qui aiment nous regarder. Léchage et jeux de godemichets sont souvent des classiques. Je dirais que nous sommes plutôt dans le cadre de shows lesbiens qu’autre chose, et ce n’est pas désagréable du tout. Cette fois la situation est assez différente.Nous arrivons chez une connaissance, un couple est déjà présent. Lui, la quarantaine, bel homme… caucasien. Elle bien plus jeune, entre 23 et 25 ans, maghrébine, vraiment très jolie avec un corps de rêve. Le haut moulé dans un petit top à bretelles qui met en valeur une poitrine généreuse et magnifique qui tient toute seule sans soutien-gorge, un petit short fin sexy ultra moulant valorise de superbes fesses bombées et un minou adorable, jambes nues, des baskets roses. Elle a vraiment un joli visage, de grands yeux noirs profonds, de très longs cheveux de jais. Le teint hâlé, un maquillage très soutenu, mais joliment appliqué finit de la mettre en valeur, elle est jeune, vraiment très très belle, la chanceuse…Pourtant, dès nos premiers échanges le charme retombe un peu à mes yeux. Son vocabulaire, les expressions qu’elle emploie, son attitude. Je dirai que l’on est plus proche de la princesse des cités que de celle des mille et une nuits. C’est dommage, elle est tellement belle.Elle me fait une ou deux réflexions que je ne relève pas par politesse, j’ai cette désagréable impression qu’elle ne m’aime pas sans que je sache pourquoi, mon intuition me fait miser sur une certaine jalousie liée à notre différence de milieu social. Et puis les hommes m’ont fait des compliments. Elle est pourtant honnêtement bien plus belle que moi, mais sans doute habituée à être la star, elle n’a pas apprécié.Pour ma part, je suis comme souvent dans une tenue assez classique, bourgeoise diront certains, mes bas et porte-jarretelles faisant toujours partie de ma « panoplie », un petit chemisier blanc et une jupe beige habillent une culotte et un soutien-gorge.Ce soir, je sais d’avance que je vais être soumise et offerte (comme la plupart du temps), mais je ne sais pas encore comment.Je le découvre vite quand notre ami me fait m’allonger sur le dos sur un long pouf bas et rectangulaire en skaï. On m’attache les poignets, bras relevés derrière la tête, ma culotte est retirée, mes cuisses relevées et attachées elles aussi. Je finis ficelée tel un poulet, maintenue par des sangles, incapable de bouger, la chatte et l’anus offerts à l’assistance…Patrick (mon mari) regarde avec délectation, la jeune femme (dont j’ai oublié le nom depuis, Samia… ou Samira) fait de même en sirotant son cocktail. Notre ami et l’homme commence à s’amuser, je suis doigtée, je lèche les couilles et j’engloutis de force la queue qui s’engouffre dans ma bouche, ma chatte et mon cul sont dilatés… Les deux hommes commencent à vraiment se lâcher.- Regarde comme elle aime ça cette bonne pute (alors que 4 doigts sont en train de dilater mon anus)- C’est de la bonne salope ça, regarde comme elle lèche (je n’ai pas trop le choix, je garde juste la langue sortie tandis que l’invité se frotte l’anus sur mon visage).- Je vais défoncer ton cul sale chienne- Vas-y salope prend bien ma queue au fond de ta gorge- Avale mes couilles, vas-y met les deux.- T’aimes ça hein grosse putain – alors qu’on tire mes deux tétons pour secouer mes seinsTandis qu’un homme me fait profiter de toute son anatomie génitale avec la bouche, l’autre me pilonne sauvagement le cul, et j’avoue que cela ne me déplaît pas, il est bien monté, sa bonne queue large me fait jouir, ça s’entend…- Ouiiiii, merciiii, encore, akdeniz escort encore, mmmphhhh, encule-moi encore, fourre-moi ta bite, Mmmpfffhh – défonce mon cul il est à toi.Autant je n’utilise que très rarement des grossièretés dans la vie, autant je me laisse aller quand on me baise et que l’on me fait jouir comme ça.- Viens on la pine à deux cette chienne.Au prix de quelques contorsions des deux hommes j’ai maintenant une bite dans la chatte et une autre dans le cul, et je dois avouer que le résultat me convient tout à fait. Je suis en train de me faire ramoner les orifices par deux bites, je jouis à n’en plus finir. Être attachée et offerte de la sorte à la vigueur de ces deux mâles en rut me rend folle.- Viens t’amuser aussi – fait l’homme à la jeune femme- Oui viens la dresser cette salope, regarde comme elle aime ça cette putasse.Patrick regarde, il se masturbe, la scène lui plaît beaucoup et moi je prends un plaisir fou, à la fois sexuel, mais aussi cérébral, être offerte attachée sans défense à ses deux hommes exacerbe mes sensations.La jeune femme s’approche, se plante au-dessus de moins jambes écartées au-dessus de mon visage.- T’es vraiment une vieille grosse pute toi – y’a longtemps que t’as pas pris de bonnes bites dans ta chatte de bourge – T’aimes te faire enculer hein ? – T’aimes te faire défoncer comme une chienne – J’vais t’faire défoncer dans les caves la kahba – Tu vas aimer t’faire remplir par tous les frères.- Ouvre la bouche !Elle maintient alors mon visage et me crache dans la boucheDe l’autre côté, l’homme qui me sodomise me donne tellement de plaisir que je continue de jouir.- Ouiii, encore, encore…Je prends alors une gifle, des crachats au visage, dans la bouche qu’elle m’oblige à ouvrir.- Mais quelle pute, tu t’respecte pas salope, t’es juste la pute de toutes les bites qui veulent t’enculer.Elle me gifle à nouveau, m’insulte, n’arrête pas de me cracher dessus.- Tiens bouffe ça aussi – elle retire son short et son string et s’assoit sur ma bouche, me prend par les cheveux, viens frotter sa chatte sur ma bouche en se l’écartant avec les doigts.- Vas y kahba, bouffe bien ma teucha aussi, lèche bien comme une chienne- Mate ta meuf – dit-elle à Patrick qui doit jubiler de me voir dégradée ainsi – Mate ta bourge comme elle aime ça ! J’vais la donner aux frères si tu veux, y-vont t’la déchirer cette pute. – Vas-y lèche mon cul sale pute. Et elle se frotte énergiquement sur ma bouche en écartant ses fesses de ses mains.- Vas-y mange la vieille, t’aimes ça bouffer le cul – j’le sens bien, tiens tu vas bouffer ça aussi, ouvre bien la bouche.Elle se positionne face à moi debout au-dessus de mon visage- T’as intérêt à tout boire sale puteLes hommes ont arrêté de s’occuper de moi, il la regarde, il nous regardent.- Vas y salope ouvre la boucheJ’ai à peine le temps de dire ouf que je prends des gifles et que je sens sa pisse chaude m’inonder le visage.Giffle – Ouvre salope ! Ma bouche est grande ouverte, sa pisse me l’a remplie.- Avale sale pute – et je reprends des gifles avant qu’elle ne s’assoie sur ma bouche, elle m’étouffe, elle m’inonde de son urine, elle frotte sa chatte sur mon visage en continuant d’uriner, j’en ai partout, dans le nez, dans les yeux, sa pisse coule partout sur moi, je m’étouffe, je crie, mais le son est étouffé. Je n’arrive plus à respirer. Elle se relève, je crois que Patrick a demandé de calmer un peu le jeu.- Ça va on s’amuse – dit-elle en lui souriant- Hein salope t’aimes ça- Oui – dis-je doucement- Tu vois – fait-elle à Patrick, et en venant à nouveau poser sa vulve sur ma bouche.- Vas-y la bourge lèche moi encoreJe m’applique, ses cuisses enserrent mon visage, je lèche, elle se caresse le clitoris, elle se masturbe pendant mezitli escort que je tente de lui procurer du plaisir avec ma langue. Ses superbes seins bougent au dessus de moi dans son top, les contractions de son ventre font briller le petit percing qu’elle a au nombril.Elle s’est un peu adoucie dans ses gestes, mais son regard est moqueur. Elle sourit l’air de dire « Tu vois tu es encore là a me bouffer la chatte salope, j’ai gagné »De sa bouche les sons ne sortent pas, mais je lis sur ses lèvres alors qu’elle me regarde dans les yeux en souriant « grosse pute » – « Sale kahba » – « t’es ma pute » – « j’vais baiser ton mec salope ». Et sa chatte continue ses mouvements lancinants sur ma bouche et ma langue.Je ressens les choses de manière très particulière. À la fois j’ai un peu peur. Très franchement je n’aimerais pas être seule avec elle, je ne sais pas de quoi elle serait capable. Dans le même temps, je suis réellement excitée, c’est très cérébral. Cette jeune femme est tout d’abord d’une beauté à couper le souffle, mais surtout elle ne joue pas, elle prend vraiment du plaisir à m’humilier à me traiter comme un jouet à son service. Elle est vicieuse, elle s’amuse avec moi comme un chat avec une souris. Elle prend un réel plaisir à m’avilir, à me déshonorer. Cette sensation est très forte pour moi, si elle savait comme j’aime ça, je pense que je serais prête à dépasser beaucoup de limites pour elle. L’angoisse qu’elle provoque chez moi est a double sens, je suis à la fois un peu anxieuse mais j’en mouille d’excitation.Je sens à nouveau des doigts explorer mon cul, du gel, un gode. Notre hôte tend un gode ceinture à la jeune femme – Tiens baise la !Son sourire et le regard qu’elle me jette en disent long. Elle s’équipe.Elle s’approche de moi en me caressant le visage et me susurre à l’oreille « Je vais te faire mal sale pute », je n’ai pas le temps de répondre qu’elle m’embrasse, sa langue me remplit la bouche, elle me pince un téton très fort, mais mon cri est étouffé par sa bouche, c’est vraiment une perverse, les hommes n’ont rien vu, rien entendu. Elle joue avec moi, avec mes peurs.Elle vient sur moi, me fourre brutalement le gode dans le cul, ses coups de bassin sont agressifs, elle me défonce. Elle a commencé en me souriant, jubilant sans doute de me faire souffrir, mais j’ai tellement l’habitude qu’aucun signe de douleur n’apparaît sur mon visage, au contraire, je lui souris.Cette fois c’est de ma bouche que les sons ne sortent pas, mais son visage à 30 cm du mien lui permet très bien de lire sur mes lèvres « BAISE MOI ».Elle s’arcqueboute pour avoir la meilleure prise, bien campée sur ces cuisses, elle me bourre avec le gode comme si elle voulait de transpercer le ventre. Par chance, le gode ceinture est assez gros, mais pas très long, c’est donc un plaisir fou qu’elle me donne, elle me fait jouir, vraiment jouir, elle n’explose l’anus, mais je prends un plaisir incroyable.Son ami vient au-dessus de mon visage, me met sa queue dans la bouche, me la baise comme une chatte en me tenant la tête tandis que sans la voir je la sens y mettre toutes ses forces pour me déchirer l’anus, si elle savait… Je jouis, je jouis, même la bite que j’ai dans la bouche ne peut étouffer mes râles de plaisir. Puis les coups de godes s’arrêtent, c’est une bite qui prend la place. Avec ce que je viens de prendre, elle est agréable, mais j’avoue que je la trouve un peu petite pour le coup.Alors que les deux hommes s’amusent à nouveau avec ma bouche, mes seins, ma chatte, mon cul, celui qui est au-dessus de moi vient me cracher tout son jus sur la poitrine.Je tourne la tête, je la vois sur le canapé, elle me regarde droit dans les yeux, conquérante, fière, … en suçant mon mari….Les deux yenişehir escort hommes me détachent, je vais sans doute servir différemment à d’autres jeux.Elle s’est allongée sur le canapé, les cuisses ouvertes, elle amène Patrick à la lécher.- Viens là la pute – dit-elle en me faisant signe de me mettre à 4 pattes sur le côté du canapé.Elle me regarde l’air très satisfait. Je suis à 4 pattes à ses pieds, mon mari est en train de la lécher et semble y prendre du plaisir, il se masturbe.Je ne vais pas lui reprocher. Cette jeune femme est vraiment d’une beauté exceptionnelle. Elle est nue si ce n’est son micro débardeur sur son éblouissante poitrine, son ventre, ses cuisses, ses jambes, ses seins, son visage, tout est tout simplement parfait, elle n’a pas le moindre défaut. Elle est à la fois musclée, mais avec la chair et les formes partout ou cela est nécessaire, plus belle que toutes les statues des naïades réunies.- Suce-ça vieille pute – Fait elle en me tendant un de ses pieds.Alors que Patrick satisfait de sa langue sa jolie chatte, elle me regarde d’un air insidieusement moqueur, elle sourit, elle jubile tandis que je prends ses orteils vernis roses dans la bouche pour les sucer consciencieusement. Elle a pris Patrick par les cheveux, elle imprime à sa tête un mouvement qui se conjugue à celui de son bassin, ses gémissements (peut-être un peu exagérés) alors qu’elle me toise illustrent son plaisir. J’avoue être très excitée par la situation, j’ai envie de lui laisser entendre qu’elle a gagné. Je suce et lèche son (joli) pied l’air implorant, je la remercie, elle semble satisfaite. Notre hôte s’est fait une place derrière moi, j’ai droit à une nouvelle sodomie.J’ai de la chance, il veut visiblement me faire plaisir, il masturbe ma chatte tandis qu’il m’encule savamment en me donnant une fois de plus beaucoup de plaisir.De son côté, la jeune femme paraît prendre vraiment son pied grâce à la langue de Patrick. Il faut dire qu’il est assez doué, j’en sais quelque chose. Elle lui maintient maintenant la tête plaquée contre sa chatte, les mouvements de son bassin s’accélèrent, ses gémissements sont moins contrôlés, elle jouit sous la langue de mon mari. Le spectacle est sans doute assez excitant. Je continue de sucer le pied de la déesse, ma langue passe avec application entre ses orteils, je bave pour que ma salive humidifie bien ses orteils, les bruits de succion sont forts, elle me regarde avec un air arrogant, elle enfonce son pied dans ma bouche, me souris moqueuse, fait un signe de menton pour me montrer la tête de Patrick entre ses cuisses.- Aller on lèche et on suce bien les esclaves ! Vous aimez ça être des chiens. Vas-y bouffe bien ma teuche toi, et toi suce bien mon pied comme une sale chienne.Patrick doit exceller avec sa langue car les yeux de la jeune perverse se ferment, ses cuisses se resserrent sur sa tête, je la vois jouir…Le mâle qui s’active derrière moi doit beaucoup aimer, je l’entends crier – Sale pute ! Prends tout ça salope ! Fais-toi bien remplir le cul ! Il jouit, il agrippe à mes petites poignées d’amour à m’en faire mal, il me remet de grands coups de bites, j’ai l’impression que sa jouissance est particulièrement longue.——Il est difficile de raconter une soirée complète, j’ai évidemment passé sur certains moments pour n’en garder que l’essentiel. Avec le recul une fois de plus, j’ai vraiment apprécié cette expérience.En fait, je l’ai apprécié comme à chaque fois que l’un ou plusieurs des participants ne jouent plus, mais se laissent vraiment aller à ses pulsions perverses. J’ai réellement été humiliée, dégradée par cette jeune femme, elle y prenait un réel plaisir très agréable pour moi.Rentrée à la maison, Partick m’a attachée au lit sur le dos, il m’a baisé la bouche comme on baise une chatte, il a explosé dans ma bouche , j’en avais partout, et comme c’est le sperme de mon mari, j’ai tout avalé évidemment…Patricia.J’apprécie quand vous laissez des commentaires salaces sur les récits de mes aventures, ne vous retenez surtout pas.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

antep escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri tuzla escort kartal escort izmir partner kayseri escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort seks hikayeleri escort pendik gaziantep escort izmir escort etiler escort izmir escort esenyurt escort avcılar escort kocaeli escort kocaeli escort ankara escort
bahis siteleri kaçak bahis bahis siteleri canlı bahis güvenilir bahis canlı bahis webmaster forum bursa escort bursa escort bursa escort